Ecoutez Radio Sputnik
    Zwölf Sterne auf blauem Grund (Symbolbild für die EU)

    Après le Brexit, les élites de l'UE ne voudront plus de référendums

    © Flickr/ EU Exposed
    International
    URL courte
    Référendum sur le Brexit et réactions (2016) (188)
    321640

    Les élites au pouvoir des pays-membres de l'UE s'abstiendront de faire des référendums après ceux récents des Pays-Bas et du Royaume-Unis, a déclaré le président de la commission des Affaires étrangères à la Douma Alexeï Pouchkov.

    "Après les référendums aux Pays-Bas et au Royaume-Unis, les élites au pouvoir dans les pays de l'UE seront contre l'idée d'en tenir: l'opinion du peuple est dangereuse pour leurs objectifs politiques", a écrit le politique russe sur son compte Twitter.

    Selon M.Pouchkov, l'histoire de l'Union montre que "la plupart des référendums qui ont eu lieu au sein de l'UE jouaient contre les plans de Bruxelles".

    En outre, il a évoqué le référendum récent sur l'association entre l'Ukraine et l'Union européenne aux Pays-Bas. "Et vous connaissez le résultat: les Hollandais ont voté contre l'association avec l'Ukraine, ce qui ne correspondait pas aux intérêts de Bruxelles".

    Les Britanniques ont choisi jeudi de quitter l'Union européenne, avec 51,9% des voix selon les projections, un saut dans l'inconnu qui porte un coup terrible au projet européen et à leur premier ministre David Cameron.

    Après les résultats du référendum, le premier ministre britannique David Cameron a déclaré que le choix du peuple serait respecté et a annoncé avec des sanglots dans la voix son intention de démissionner, mais il assurera la transition jusqu'en octobre.

    Le premier ministre britannique Cameron a déclaré qu'il souhaitait un nouveau premier ministre pour le Royaume-Uni en octobre pour entamer les négociations avec l'UE.

    En boutant le Royaume-Uni hors de l'Union européenne, Boris Johnson, l'ancien maire de Londres et bouillonnant chef de file des partisans du Brexit a gagné son incroyable pari et peut désormais frapper à la porte de Downing Street.   

    Dossier:
    Référendum sur le Brexit et réactions (2016) (188)

    Lire aussi:

    Kremlin: le Brexit ne concerne que les Britanniques
    Brexit: Prague préconise la sortie immédiate de la Grande-Bretagne
    Brexit: pour Athènes, Bruxelles doit renoncer à la "politique punitive"
    Tags:
    sortie, référendum, Alexeï Pouchkov, Royaume-Uni, Europe
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik