Ecoutez Radio Sputnik
    drapeau de L'Otan

    L'Otan sera plus antirusse dans l'après-Brexit

    © AFP 2018 Petras Malukas
    International
    URL courte
    32950

    Selon un expert militaire russe, le choix des Britanniques qui ont voté pour la sortie de l'UE n'influencera pas la coopération entre l'Europe et le Royaume-Uni mais créera un nouveau vecteur anglo-saxon.

    La sortie du Royaume-Unis de l'Union Européenne conduira à un renforcement de l'alliance des Etats-Unis et du Royaume-Uni et entraînera la création d'un nouveau vecteur anglo-saxon de la politique de l'Otan contre la Russie, estime l'ex-chef du Département de coopération militaire internationale au sein du ministère russe de la Défense Léonid Ivachov.

    Au cours du référendum de jeudi, les Britanniques ont choisi de quitter l'Union européenne, avec 51,9% des voix selon les projections, un saut dans l'inconnu qui porte un coup terrible au projet européen et à leur premier ministre David Cameron.

    Selon l'expert russe, suite au Brexit, l'Europe s'affaiblira sur le plan politique et économique, ce qui fera que la pression militaire du Royaume et des Etats-Unis au sein de l'Otan augmentera. Cette pression aura un caractère antirusse tant que telle sera la politique des Etats-Unis, a-t-il souligné.

    D'après lui, le Brexit ne baissera pas les volumes de la coopération entre l'Europe et le Royaume-Uni, mais renforcera son caractère antirusse.



    Lire aussi:

    Brexit: "révélateur d'un malaise trop longtemps ignoré" pour Manuel Valls
    Ce que pensent les internautes du Brexit
    Après le Brexit, les élites de l'UE ne voudront plus de référendums
    Brexit: "Oui", affirme Marine Le Pen, "il est possible" pour la France "de sortir de l'UE"
    Brexit: des problèmes d'échange de livres sterling signalés
    Tags:
    sortie de l'UE, Union européenne (UE), Léonid Ivachov, Royaume-Uni, Europe, États-Unis, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik