Ecoutez Radio Sputnik
    Brexit

    Le Brexit, "une conséquence logique de l'état de l'Europe d'aujourd'hui"

    © AFP 2018 Chris J Ratcliffe
    International
    URL courte
    Référendum sur le Brexit et réactions (2016) (188)
    18115

    Pour le député des Républicains Georges Fenech, le Brexit est "une conséquence logique de l'état de l'Europe d'aujourd'hui". Déçu par le vote des Britanniques, il espère cependant une refondation, sur "des bases plus démocratiques et respectueuses du désir des peuples".

    "C'est une conséquence logique de l'état de l'Europe aujourd'hui, il fallait s'attendre à ce que les britanniques décident de sortir de cette Europe qui ne correspond plus à l'attente des peuples", a expliqué à Sputnik le parlementaire français.

    Selon M.Fenech, si on organisait aujourd'hui des référendums dans d'autres pays de l'UE, on risquerait d'avoir de très mauvaises surprises.

    "Il faut que nos dirigeants, nos gouvernants, fassent des propositions pour une refondation sur une autre base beaucoup plus démocratique et respectueuse de la volonté des peuples", a-t-il fait remarquer.

    En outre, le député français estime qu'une Europe sans le Royaume-Uni n'aurait pas les mêmes rapports avec les Etats-Unis, en particulier, sur le plan économique, où il y aura sans doute des bouleversements.

    Le 23 juin, les Britanniques se sont prononcés par référendum sur le maintien ou non du Royaume-Uni au sein de l'UE. Les premiers résultats ont été annoncés quelques minutes après la fermeture des bureaux de vote et donnaient les partisans du "In" gagnants. Toutefois, le résultat définitif a changé la donne. A 51,9% le pays a choisi de quitter l'UE. Un cas sans précédent.

    Suite à la publication des résultats, le premier ministre David Cameron a annoncé sa démission.

    Dossier:
    Référendum sur le Brexit et réactions (2016) (188)

    Lire aussi:

    Né des ambitions politiques de Cameron, le Brexit les a enterrées
    Le Brexit, électrochoc qui transformera une Europe faible en Europe puissante?
    La France est-elle au bord de l’explosion?
    La Russie derrière le Brexit, bien entendu...
    Chansons d'adieu: découvrez la playlist du Brexit
    Tags:
    Union européenne (UE), Europe, Royaume-Uni
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik