Ecoutez Radio Sputnik
    Brexit or not Brexit?

    Le Royaume-Uni quitte l'UE? Et si on devenait Irlandais?

    © REUTERS / Hannibal Hanschke
    International
    URL courte
    Référendum sur le Brexit et réactions (2016) (188)
    4215

    Les Britanniques ont voté jeudi pour une sortie de l'Union européenne. Selon les données officielles, le Brexit a été soutenu par 51,9% des suffrages exprimés.

    Alors que le résultat officiel du référendum sur le Brexit n'a été annoncé que ce matin, l'ambassade irlandaise à Londres est déjà submergée par une vague d'appels de Britanniques intéressés par les modalités d'obtention de la citoyenneté de ce pays membre de l'Union européenne, rapporte la chaîne Sky News.

    "Le ministère irlandais des Affaires étrangères a confirmé que l'ambassade de la république à Londres constatait une avalanche d'appels téléphoniques de la part de personnes désireuses de s'informer sur la citoyenneté et le passeport irlandais. Ceci étant dit, aucune foule n'a été enregistrée devant les bureaux de délivrance des passeports (irlandais, ndlr) ni à Dublin, ni à Londres", rapporte la chaîne.

    Le 23 juin, les Britanniques se sont prononcés par référendum sur le maintien ou non du Royaume-Uni au sein de l'UE. Les premiers résultats ont été annoncés quelques minutes après la fermeture des bureaux de vote et donnaient les partisans du "In" gagnants. Toutefois, le résultat définitif a changé la donne. A 51,9% le pays a choisi de quitter l'UE. Un cas sans précédent.

    Suite à la publication des résultats, le premier ministre David Cameron a annoncé sa démission.

    Dossier:
    Référendum sur le Brexit et réactions (2016) (188)

    Lire aussi:

    Le Brexit, électrochoc qui transformera une Europe faible en Europe puissante?
    Qui paiera le plus cher pour le Brexit, l'UE ou UK?
    La Russie derrière le Brexit, bien entendu...
    Chansons d'adieu: découvrez la playlist du Brexit
    Tags:
    passeport, citoyenneté, ambassade, référendum, Irlande, Royaume-Uni
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik