International
URL courte
Référendum sur le Brexit et réactions (2016) (188)
771735
S'abonner

Le "oui" au Brexit ouvre la voie à la création d'un contingent commun de l'UE.

Après la victoire des eurosceptiques lors du référendum britannique, le président de la commission des affaires étrangères du Parlement européen Elmar Brok a de nouveau appelé à créer un état-major commun de l'UE et, à long terme, une armée européenne.

Wolfgang Schauble, ministre allemand des Finances
© AP Photo / Polfoto, Mie Brinkmann
L'Union européenne a besoin d'une coalition de volontaires conformément au mécanisme de coopération structurelle. A partir de ce groupe, une armée de l'UE pourrait se former, a-t-il déclaré le 25 juin au journal Welt am Sonntag.

Cependant, selon M. Brok, il n'y a pas encore de conditions préalables du point de vue légal et constitutionnel pour la création d'une armée européenne.

L'idée d'une armée de l'UE, censée consolider davantage les pays membres, est depuis longtemps débattue au sein de l'Union. Mais elle a toujours été vivement repoussée par la Grande-Bretagne et torpillée par les Etats-Unis, qui déploient leurs troupes en Europe depuis la fin de la Seconde Guerre mondiale.

 

Dossier:
Référendum sur le Brexit et réactions (2016) (188)

Lire aussi:

Une armée européenne doit remplacer l'Otan, pour 28% des Européens
L'armée européenne, une idée séduisante mais toujours aussi chimérique
Une armée européenne relève du défi impossible
Général italien: l'armée de l'UE impossible sans politique extérieure commune
Tags:
armée européenne, Union européenne (UE), Elmar Brok
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook