International
URL courte
Renforcement de la présence de l'Otan en Europe (296)
1144111
S'abonner

Gernot Erler, coordinateur du gouvernement fédéral pour la coopération sociétale avec la Russie, l’Asie centrale et les pays du partenariat oriental, rappelait jeudi dernier qu'il était nécessaire de mettre fin à la confrontation entre Moscou et l'Occident.

La ministre allemande de la Défense, Ursula von der Leyen, a appelé la Russie à rendre publiques les informations relatives à tout mouvement de ses troupes, ainsi qu'à préciser le nombre de ces dernières.

"Il serait sage que, dans le cadre de l'OSCE, la Russie et l'Otan informent publiquement sur le mouvement de leurs troupes ainsi que sur leur nombre. Une telle proposition a été faite depuis longtemps par l'Otan, qui est une alliance exclusivement défensive", a déclaré la ministre dans un entretien à Build am Sonntag.

Mme von der Layen s'est en outre exprimée en faveur de la stratégie de l'Alliance face à l'"agression".

Ceci étant dit, la ministre a pointé la nécessité d'améliorer les relations avec la Russie. Or, pour que cela soit possible, Moscou devrait, selon elle, se plier aux règles internationales.

"Tout dialogue implique au moins deux parties", a-t-elle dit.

Rappelons que le chef de la diplomatie allemande, Frank-Walter Steinmeier, avait auparavant critiqué la tenue des exercices de l'Otan à la frontière avec la Russie. Selon le ministre, "il serait fatal de se focaliser uniquement sur l'aspect militaire et de ne chercher le remède que dans la dissuasion". Suite à cette déclaration, M. Steinmeier a essuyé une avalanche de critiques autant de la part d'hommes politiques occidentaux, que de la part de la presse.

Face aux accusations d'"agression", la Russie a rétorqué à plusieurs reprises qu'elle ne faisait que réagir face aux actions entreprises par l'Occident, notamment à l'intensification de la présence de l'Otan près de ses frontières.

Dossier:
Renforcement de la présence de l'Otan en Europe (296)

Lire aussi:

L'Otan sera plus antirusse dans l'après-Brexit
L’Otan teste ses armes près des frontières russes
L'Otan doit veiller à éviter une course aux armements avec Moscou
Tags:
échange d'informations, informations, troupes, OTAN, Frank-Walter Steinmeier, Ursula von der Leyen, Allemagne, Occident, Russie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook