Ecoutez Radio Sputnik
    John Kerry

    "Super John Kerry" vole au secours d'une UE sonnée par le Brexit

    © REUTERS/ Joshua Roberts
    International
    URL courte
    Référendum sur le Brexit et réactions (2016) (188)
    8457326106

    Le secrétaire d'Etat américain John Kerry se rendra lundi à Londres et à Bruxelles. Le but de cette visite? Discuter des résultats du référendum sur la sortie du Royaume-Uni de l'Union européenne. Aviez-vous des doutes?

    Le secrétaire d 'Etat américain John Kerry rencontrera lundi à Bruxelles la chef de la diplomatie européenne Federica Mogherini. Le jour-même, le haut diplomate américain s'entretiendra avec son homologue britannique Philippe Hammond à Londres pour discuter de l'épineux dossier du Brexit, qui inquiète grandement Washington.

    Citée par l'agence Reuters, une source haut placée au sein de la diplomatie américaine a révélé que le but de la visite de John Kerry était de mettre en garde les autres pays de l'Union européenne contre la réédition du scénario britannique. Entendu par-là que toute nouvelle sortie ne fera qu'affaiblir l'Union européenne. Bref, une nouvelle mission de gestion de crise pour Kerry, appelé cette fois-ci à la rescousse de l'UE et dont la mission consiste à tenter de sauver le bateau Europe en  évitant tout "Dexit", "Frexit", "Nexit", etc.

    Les opposants au Brexit peuvent donc être rassurés, monsieur Kerry arrive et peut-être parviendra-t-il même à dissuader leurs adversaires.

    Brexit: des Britanniques demandent un nouveau référendum
    © Sputnik. Алексей Филиппов
    Le 23 juin, les Britanniques se sont prononcés par référendum sur le maintien ou non du Royaume-Uni au sein de l'UE. Les premiers résultats ont été annoncés quelques minutes après la fermeture des bureaux de vote et donnaient les partisans du "Remain" gagnants. Toutefois, le résultat définitif a changé la donne. A 51,9% le pays a choisi de quitter l'UE. Un cas sans précédent.

    Suite à la publication des résultats, le premier ministre David Cameron a annoncé sa démission.

    Dès vendredi, les présidents du Conseil européen, Donald Tusk, de la Commission européenne, Jean-Claude Juncker, du Parlement européen, Martin Schulz, et le Premier ministre Néerlandais Mark Rutte dont le pays assure la présidence tournante de l'UE, ont appelé Londres à rendre effective la décision du peuple britannique "dès que possible".

    Dossier:
    Référendum sur le Brexit et réactions (2016) (188)

    Lire aussi:

    Brexit: l’Ecosse brandit la menace d’un véto
    Après le Brexit, l'idée d'une armée européenne refait surface
    Les partisans du Brexit s'imposent à l'Euro 2016
    Chevènement: le "Brexit" peut être un service rendu à l’Europe
    Tags:
    brexit, visite, Union européenne (UE), John Kerry, Bruxelles, Royaume-Uni, Londres, États-Unis
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik