International
URL courte
5212
S'abonner

Le ministère nippon de l'Environnement n'arrive pas à déterminer les moyens de traiter les importants volumes de terre radioactive souillée par la catastrophe de Fukushima.

Selon le journal japonais Mainichi, le ministère envisageait initialement d'utiliser la terre contaminée pour la construction d'autoroutes, en la couvrant d'une couche de béton. Cependant, la durée de vie de cette couche est d'environ de 70 ans, alors que la terre en question ne reviendra à la normale que dans 170 ans.

A l'heure actuelle, au moins 9,1 millions de mètres cubes de terre contaminée et de déchets radioactifs sont stockés dans la préfecture de Fukushima. Des négociations difficiles sont en cours entre le gouvernement japonais et les autorités locales dans l'objectif de définir des zones pour accueillir la terre radioactive.

Le séisme et le tsunami dévastateurs qui ont frappé le Japon le 11 mars 2011 ont provoqué une série d'accidents dans la centrale nucléaire de Fukushuma-1. La fonte du combustible dans trois réacteurs de Fukushuma a entraîné la contamination de vastes territoires aux alentours du site.

Pour le moment, les territoires touchés par la catastrophe sont en grande partie décontaminés, mais le problème d'utilisation des déchets radioactifs reste non résolu.

Lire aussi:

Touchées par le cancer, des victimes de Fukushima s'en prennent aux autorités
Nouvelle fuite d’eau radioactive à Fukushima
Un robot filme l’intérieur de Fukushima
Fukushima: la Russie créera une station de décontamination des eaux
Tags:
accident nucléaire, contamination, radioactivité, centrale nucléaire de Fukushima, Japon
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook