Ecoutez Radio Sputnik
    Les boîtes noires de l'avion d'EgyptAir

    Les boîtes noires de l'avion d'EgyptAir envoyées en France pour réparation

    © REUTERS / REUTERS TV
    International
    URL courte
    Crash du vol MS804 d'EgyptAir (53)
    317

    Les cartes mémoire des enregistreurs de vol de l'avion d'EgyptAir qui s'était abîmé en mai en Méditerranée ont été envoyées en France depuis l'Egypte afin de procéder à leur réparation.

    Les boîtes noires de l'avion d'EgyptAir se sont avérées être endommagées, ce qui freine leur décryptage. Aujourd'hui, le Caire les a envoyées en France, accompagnées de membres de la commission d'investigation du crash, signale le site égyptien Aswat Masriya.

    Les enregistreurs de vol seront dépêchés dans un laboratoire spécial pour des réparations nécessaires. Ensuite, les boîtes noires reviendront au Caire pour y être décryptées, après quoi il sera possible d'analyser les données.

    Les boîtes noires de l'avion d'EgyptAir
    © REUTERS / Egyptian Aviation Ministry
    Les boîtes noires de l'avion d'EgyptAir

    Un Airbus A320 de la compagnie égyptienne EgyptAir assurant le vol MS804 entre Paris et Le Caire a disparu au-dessus de la Méditerranée dans l'espace aérien de l'Egypte dans la nuit du 18 au 19 mai avec 66 personnes à son bord. Aucun survivant n'a été retrouvé.

    Dossier:
    Crash du vol MS804 d'EgyptAir (53)

    Lire aussi:

    L'examen des boîtes noires du vol d'EgyptAir a commencé en Egypte
    Les boîtes noires de l'avion d'EgyptAir décryptées en Egypte si intactes
    Les enquêteurs ont trouvé de gros fragments de l’avion d'EgyptAir
    EgyptAir : l'avion accidenté avait émis trois alertes lors des vols précédents
    Crash d’EgyptAir: les experts avancent une nouvelle hypothèse
    EgyptAir: le président égyptien dit n'exclure aucune piste
    Une inscription menaçante sur la carlingue de l’A320 d'EgyptAir
    Tags:
    décryptage, boîte noire, réparations, avions, crash d'avion, Airbus A320, EgyptAir, Egypte, France
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik