International
URL courte
10271
S'abonner

L'Europe ne peut pas trouver de solution à la crise migratoire et lutter efficacement contre le terrorisme sans coopération avec la Russie, a déclaré le président de l'Assemblée parlementaire du Conseil de l'Europe (APCE), Pedro Agramunt.

"Aujourd'hui, nous sommes confrontés à des problèmes sérieux, y compris les problèmes des réfugiés, ceux liés à la lutte contre le terrorisme mondial, l'extrémisme et la radicalisation, et les multiples conflits en Europe, notamment en Ukraine. Nous devons conjuguer nos efforts pour réagir efficacement à ces défis", a déclaré le président à la veille de la réunion de l'Organisation de coopération économique de la mer Noire (OCEMN).

M.Agramunt a noté que les pays-membres de l'OCEMIN sont également membres du Conseil de l'Europe.

"Nous devons œuvrer ensemble pour harmoniser nos actions. Cet aspect prend une importance particulière car la Russie préside l'OCEMN: sans une coopération avec la Russie, nous ne serons pas capables de trouver des solutions à la crise migratoire, de mener une lutte efficace contre le terrorisme et chercher des solutions aux conflits actuels en Europe", a souligné le président de l'APCE.

En raison de sa position sur la Crimée, l'APCE a adopté entre 2014 et 2015 plusieurs résolutions qui ont privé la délégation russe de droit de voter et de participer aux activités des organes statutaires et à la mission de surveillance de l'Assemblée. En réponse, la délégation russe a quitté l'APCE jusqu'à fin 2015. Début 2016, la partie russe a décidé de ne pas envoyer les documents nécessaires pour la validation des pouvoirs.

Lire aussi:

La Russie va-t-elle dire adieu à l’APCE?
L'APCE devrait changer de cible
L'APCE en 2016, avec ou sans la Russie?
Coups de feu lors d’une course-poursuite à Paris: trois personnes arrêtées
Tags:
coopération, Conseil de l'Europe, Assemblée parlementaire du Conseil de l'Europe (APCE), Pedro Agramunt, Russie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook