International
URL courte
4112
S'abonner

L'United States Secret Service (USSS) est au bout de ces capacités et risque de ne pas être en mesure d'assurer la sécurité des candidats à la présidentielle US.

Selon l'ex-employé du Secret Service Dan Bongino cité par la chaîne de télévision Fox News, les agents de l'USSS sont aujourd'hui contraints de travailler "dans des conditions inédites".

"Des protestataires s'efforcent de monter sur la scène lors de discours de candidats (…). Les agents opèrent comme sur la ligne de front, soumis à des situations de stress répétées", explique M.Bongino.

La chaîne rappelle qu'en mai dernier un Britannique âgé de 19 ans a lancé une attaque contre Donald Trump, favori de l'investiture républicaine, lors d'un de ses rassemblements à Las Vegas. Précédemment, un homme a tenté d'assaillir le milliardaire pendant un meeting dans l'Ohio.

Des incidents similaires se sont produits lors de rassemblements organisés par l'autre candidat à la présidence US, Bernie Sanders.

Pendant la campagne présidentielle, le secrétaire américain à la Sécurité intérieure choisit les candidats qui bénéficieront d'"une protection totale" du Secret Service, normalement chargé de protéger le président et le vice-président en fonction, les anciens présidents ainsi que leurs proches.

Le Service compte dans ses rangs environ 6.500 employés, dont plus de 3.000 agents spéciaux.

Lire aussi:

Trump lance un site sur les "dix tromperies légendaires de Clinton"
Trump appelle Obama à démissionner suite à la tuerie d’Orlando
Hillary Clinton envoie paître Donald Trump et fait le buzz
Alexandre Benalla hospitalisé à Paris
Tags:
sécurité, attaque, campagne présidentielle, élections, Présidentielle américaine 2016, United States Secret Service (USSS), Bernie Sanders, Donald Trump, États-Unis
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook