Ecoutez Radio Sputnik
    dollars

    Le meurtrier présumé du pilote russe du Su-24 en détention, mais pour fraude

    © AFP 2019 Ernesto Benavides
    International
    URL courte
    La Turquie abat un Su-24 russe (187)
    7021

    La cour turque a placé le meurtrier présumé du pilote russe Oleg Pechkov en garde à vue jusqu'au 8 juin 2017 à cause de l'affaire de fraude, cette annonce faite après qu'hier la cour avait décidé de le relâcher, assigné à résidence, accusé de possession et de port d'armes illégales lors du procès à peine démarré.

    En 2010, Alparslan Çelik avait été poursuivi pour trafic de fausse monnaie et condamné à deux ans et demi d'emprisonnement, a affirmé son avocat, Murat Ustündağ. Deux mois avant la fin de son emprisonnement, il n'est pas revenu en prison et est parti combattre en Syrie.

    Mardi 28 juin, le parquet turc a réclamé qu'il soit placé en détention jusqu'au 8 juin 2017, et la cour a satisfait cette exigence, rapporte l'agence de presse turque Anadolu.

    La lettre d'excuses du président turc adressée à chef d'Etat russe Vladimir Poutine a donné un coup de fouet à l'enquête pénale sur l'implication d'Alparslan Çelik dans le meurtre du pilote russe du Su-24 abattu en novembre 2015.

    Lundi 27 juin, la cour d'Izmir (ouest de la Turquie) a entamé un procès contre Alparslan Çelik, meurtrier présumé du pilote du Su-24 russe abattu en novembre 2015, interdisant aux médias de publier les témoignages. A l'issue de la séance, l'inculpé a été relâché et assigné à résidence jusqu'à la fin de son procès.

    La Turquie a abattu un bombardier russe Su-24 dans le ciel syrien le 24 novembre 2015. L'équipage avait pu s'éjecter mais Oleg Pechkov, l'un des pilotes, avait été tué par des tirs venant du sol.

    Un mois après la mort tragique du pilote russe, le quotidien Hyrriet avait publié une interview d'Alparslan Celik, membre du groupe néonazi Les loups gris, qui se vantait du meurtre d'Oleg Pechkov. La police turque a arrêté Alparslan Celik dans un restaurant de la ville d'Izmir le 31 mars 2016.

    Le parquet a abandonné les poursuites pour meurtre, avançant un "manque de preuves".

    Dossier:
    La Turquie abat un Su-24 russe (187)

    Lire aussi:

    Disculpation du meurtrier présumé du pilote du Su-24 russe abattu en Turquie
    Pilote russe abattu: le coupable pourrait être mis en cause en Turquie
    Pilote russe abattu: la Russie veut accéder à la déposition du coupable
    Erdogan s'excuse: un geste qui insuffle de l'espoir dans les relations avec la Russie
    Excuses d'Erdogan: ce qu'en pensent les responsables turcs
    Tags:
    avion abattu, meurtre, avions, Su-24, Alparslan Çelik, Recep Tayyip Erdogan, Vladimir Poutine, Turquie, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik