International
URL courte
20722
S'abonner

Pour la présidente du Front National, l'espace Schengen et l'euro sont des éléments néfastes.

Marine Le Pen a exigé que les accords de Schengen soient suspendus, une telle mesure étant selon elle nécessaire pour assurer la sécurité de la France.

"On est les mieux placés pour assurer notre propre sécurité, il faut arrêter de compter sur les autres (…). Depuis des années nous réclamons la suspension définitive de Schengen, et je crois que chaque jour qui passe révèle que nous avons raison de réclamer cette mesure de protection", a lancé Mme Le Pen sur les ondes de la radio LCI.

Auparavant, elle a estimé que la France avait "mille fois plus de raisons" de quitter l'Union européenne que la Grande-Bretagne, dont la population s'est prononcée le 23 juin en faveur de la sortie de l'UE. Mme Le Pen avait également appelé à organiser en France une consultation populaire sur le maintien du pays au sein de l'Union, idée rejetée par le président François Hollande.

La numéro un du FN a de nouveau salué le référendum britannique comme "un acte de liberté majeur" réalisé face l'absence "totale" de libertés au sein de l'UE.

"Il n'y a pas de liberté au sein de l'Union européenne, c'est un modèle totalitaire et d'ailleurs monsieur Juncker le dit lui-même: il n'y a pas de choix démocratique contre le traité européen", a-t-elle souligné.

Lire aussi:

Chaque pays devrait décider s'il veut rester ou non dans l'UE, selon Marine Le Pen
Le combat Merkel vs Le Pen s'annonce dur
L’UE réagit aux sanctions contre l’Iran rétablies unilatéralement par les États-Unis
Notre-Dame: les experts forestiers jugent la nouvelle charpente en chêne «résolument moderne» - vidéo
Tags:
Frexit, accords de Schengen, référendum, Jean-Claude Juncker, Marine Le Pen, Bretagne, France
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook