Ecoutez Radio Sputnik
    L'aéroport d'Istanbul suite au double attentat terroriste

    L'attentat d'Istanbul prédit le jour même sur Twitter

    © REUTERS / Osman Orsal
    International
    URL courte
    Attentat à l'aéroport d'Istanbul (16)
    4183
    S'abonner

    Mardi soir, un triple attentat suicide a frappé le terminal international de l'aéroport Atatürk d'Istanbul, faisant selon les dernières données 41 victimes et 239 blessés. Il s'avère que quelques heures avant l'attaque un utilisateur de Twitter avait prédit l'évènement.

    Moins de quatre heures avant l'attaque meurtrière ayant frappé l'aéroport international d'Istanbul, un utilisateur de Twitter identifié sous le nom de Fuat Avni Mizah avait publié un post dans lequel il prédisait l'attentat.

    Dans ce Tweet, il disait que des vies humaines seront "sacrifiées" et "des bombes tomberont sur les têtes des innocents" pour exprimer sa colère face à la normalisation des relations entre Israël et la Turquie.

    ​Quatre heures plus tard, il écrira que malgré son alerte rien n'a été entrepris.

    Enregistré en janvier 2015 et suivi par 95.000 utilisateurs, le compte en question est connu pour ses divulgations sur le Parti de la justice et du développement (AKP), au pouvoir en Turquie. L'identité de l'utilisateur reste anonyme.

    Le 28 juin, vers 21h00 (heure de Paris) des terroristes kamikazes ont ouvert le feu à l'entrée, à la sortie et sur le parking du terminal international de l'aéroport Atatürk. Ensuite, ils ont actionné leur charge explosive.

    Dossier:
    Attentat à l'aéroport d'Istanbul (16)

    Lire aussi:

    La Turquie bloque les réseaux sociaux après l'attentat d'Istanbul
    Le monde politique condamne l'attentat à l'aéroport Atatürk d'Istanbul
    #PrayForTurkey: la réaction des internautes à l'attentat d'Istanbul
    L'attentat d'Istanbul fait 36 morts, les indices pointent vers l'EI
    Tags:
    réseaux sociaux, explosion, kamikaze, attentat, aéroport Ataturk d'Istanbul, Twitter, Istanbul, Turquie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik