International
URL courte
22396
S'abonner

Le premier ministre espagnol par intérim Mariano Rajoy s'est catégoriquement prononcé contre l'adhésion de l'Ecosse à l'Union européenne suite au Brexit.

M.Rajoy a insisté sur le fait que l'Ecosse n'était pas habilitée à engager des négociations avec l'Union européenne.

"L'Espagne est contre toute négociation avec toute autre partie que le gouvernement britannique. Si le Royaume-Uni quitte l'UE, l'Ecosse la quitte également", a déclaré le chef du gouvernement espagnol cité par The Independent.

Selon le journal, une telle position de Madrid s'expliquerait par de fortes tendances séparatistes en Catalogne et dans le Pays Basque.

Au cours du référendum sur le maintien de la Grande-Bretagne au sein de l'UE, 62% des Ecossais ont voté pour rester dans l'Union. Le lendemain de la consultation populaire, la première ministre écossaise Nicola Sturgeon a déclaré que l'Ecosse avait voté "clairement pour le maintien" dans le giron européen.

Le 25 juin, Mme Sturgeon a évoqué la possible mise au point d'une base légale pour organiser un référendum sur l'indépendance de l'Ecosse vis-à-vis du Royaume-Uni.

Lire aussi:

Edimbourg à la place de Londres: l'UE voit en l'Ecosse son 28e membre
Nicola Sturgeon à Bruxelles pour défendre le maintien de l'Ecosse dans l'UE
L'Ecosse se prépare à un vote d'indépendance
«Conte dit à une Europe morte d'aller se faire foutre», divorce à l'italienne entre Rome et l'UE?
Tags:
séparatisme, adhésion à l'UE, indépendance, référendum, Nicola Sturgeon, Mariano Rajoy, Pays basque, Catalogne, Écosse, Royaume-Uni, Espagne
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook