International
URL courte
Référendum sur le Brexit et réactions (2016) (188)
15451
S'abonner

Alors que la Grande-Bretagne a voté pour quitter l'Union européenne par le biais d'un référendum, Bruxelles tente d'empêcher une réaction en chaîne et de freiner les tendances similaires dans d'autres pays membres, malgré la hausse de l'euroscepticisme au sein de l'UE.

Plusieurs partis politiques eurosceptiques à travers l'Europe réclament un référendum sur le maintien dans l'UE, ce qui pourrait entraîner plus de 30 référendums sur diverses questions dans les années à venir, selon un rapport du Conseil européen des Affaires étrangères.

Selon l'auteur du rapport Susi Dennison, les référendums pourraient couvrir un vaste éventail de questions, comme l'adhésion d'un pays à l'UE ou la crise des réfugiés. Dennison a expliqué que les partis européens "insurgés" puisent leur inspiration dans la réussite du Parti pour l'indépendance du Royaume-Uni (UKIP) après le vote britannique.

Le chef de l'UKIP Nigel Farage a déclaré que le Brexit pourrait provoquer une montée de l'euroscepticisme au sein de l'UE:

"Les partis eurosceptiques ne parlaient jamais d'une sortie de l'UE, mais ils le font maintenant. Un sondage d'opinion aux Pays-Bas a indiqué que la majorité des Néerlandais veulent quitter l'Europe à présent, donc nous pourrions bien être proches d'un Nexit. Et la même chose peut survenir en Suède et peut-être en Autriche et même en Italie aussi. L'UE est un échec, l'UE est en train de mourir ", a déclaré M.Farage aux journalistes.

Selon des sondages récents, 47% de Néerlandais seraient favorables à un retrait du bloc. Geert Wilders, chef du Parti néerlandais pour la liberté, envisage d'utiliser cette détermination dans sa campagne électorale.

Le soi-disant "Frexit" est activement discuté en France après les résultats du vote britannique. La présidente du Front national Marine Le Pen, qui s'est nommée "Madame Frexit", a exprimé son souhait de voir dans "chaque pays" européen un référendum à l'instar de celui organisé au Royaume-Uni.

Selon un sondage Ifop pour le magazine d'actualité Causeur, un Français sur trois voterait en faveur d'une sortie de l'Union européenne si on décidait d'organiser un référendum portant sur le maintien de la France dans l'UE.

"Ces partis (eurosceptiques) pourraient agir comme un bloc important lors d'une réunion prochaine du Conseil européen pour un pacte de migration avec les pays de transit voisins. Beaucoup d'entre eux s'opposeront à l'extension des sanctions contre la Russie après l'été", conclut le rapport du Conseil européen des Affaires étrangères.

A qui le tour? L'UE craint une épidémie d'exits après le Brexit
© Sputnik .
A qui le tour? L'UE craint une épidémie d'"exits" après le Brexit
Dossier:
Référendum sur le Brexit et réactions (2016) (188)

Lire aussi:

Brexit: l'Espagne s'oppose à toute négociation entre l'UE et l'Ecosse
Brexit: dis-moi, Google, comment je change de citoyenneté pour rester dans l'UE?
Gibraltar étudie tous les moyens de rester dans l'UE après le Brexit
Tags:
sortie de l'UE, Brexit, Union européenne (UE), Nigel Farage, Marine Le Pen, Royaume-Uni, France
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook