Ecoutez Radio Sputnik
    Bangladesh

    Fusillade au Bangladesh: 9 Italiens tués et un autre porté disparu

    © AP Photo /
    International
    URL courte
    0 08
    S'abonner

    Neuf Italiens, quatre hommes et cinq femmes, ont été tués dans l'attaque contre un restaurant à Dacca, et un autre est porté disparu, a annoncé samedi à la presse le ministre italien des Affaires étrangères, Paolo Gentiloni.

    Le ministère a diffusé une liste nominative des neuf victimes, précisant que les familles avaient été prévenues. La personne portée disparue se trouvait dans le restaurant au moment de l'attaque mais n'a pas été identifiée parmi les 20 victimes, a expliqué M. Gentiloni.

    "Nous avons identifié neuf (Italiens) tués. Il y a une autre personne qui manque et qui pourrait se cacher ou pourrait se trouver parmi les blessés (…). Nous sommes à sa recherche", a déclaré le ministre des Affaires étrangères, Paolo Gentiloni, cité par Reuters.

    "Nous sommes comme une famille qui a subi une perte douloureuse mais qui n'a pas la moindre intention de donner raison à qui pense que la destruction de nos valeurs est un objectif auquel consacrer sa propre existence. Nous sommes plus forts", avait déclaré à la mi-journée le chef du gouvernement italien, Matteo Renzi.

    Le pape François a condamné "des actes barbares qui sont des offenses contre Dieu et contre l'humanité", dans un télégramme de condoléances envoyé au Bangladesh.

    Dans la soirée du 1er juillet, une dizaine d'individus armés ont attaqué le restaurant Holey Artisan Bakery de la capitale du Bangladesh, fréquenté par des diplomates et des expatriés, faisant au moins 20 morts.

    Lire aussi:

    Hollande condamne un "attentat barbare" au Bangladesh dû au "terrorisme islamiste"
    Le Bangladesh est "déterminé à éradiquer le terrorisme"
    Bangladesh: le restaurant sécurisé, six assaillants tués et 13 otages secourus
    Le roi Salmane condamne la fusillade perpétrée par un militaire saoudien dans une base de l’US Navy en Floride
    Tags:
    fusillade, victimes, Pape François, Matteo Renzi, Paolo Gentiloni, Italie, Bangladesh
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik