International
URL courte
9210
S'abonner

Les jours s'assombrissent pour le gouvernement de Kiev, qui voit les perspectives de rejoindre l'Union européenne s'éloigner toujours plus. De fait, si l'Allemagne dit "niet"…

Le porte-parole du ministère allemand des Affaires étrangères a déclaré qu'il ne pensait pas que l'Ukraine puisse prochainement adhérer à l'Union européenne, commentant la promesse du premier-ministre ukrainien Vladimir Groïsman.

"L'Ukraine n'y est pas prête", a-t-il déclaré.

"Les perspectives d'adhésion de l'Ukraine à l'Union européenne ne sont pas à l'ordre du jour pour le moment", a souligné le porte-parole dans une interview à Die Zeit. 

Drapeaux de l'Ukraine et de l'UE
© AP Photo / Geert Vanden Wijngaert

Selon lui, Kiev doit remplir un grand nombre d'exigences. Il s'agit, notamment, de la lutte anti-corruption. 

Le 1er juillet, le premier ministre ukrainien avait déclaré avoir bon espoir que son pays rejoigne l'Union européenne d'ici dix ans maximum.

Selon le chef du gouvernement, le conflit non résolu dans le Donbass et les graves problèmes économiques auxquels l'Ukraine est confrontée aujourd'hui ne doivent pas l'empêcher de devenir membre de l'UE.

Les Pays-Bas s'opposent aussi à l'idée de l'adhésion de l'Ukraine à l'UE. Le référendum sur l'association entre l'Ukraine et l'Union européenne a eu lieu aux Pays-Bas le 6 avril dernier. Ses résultats définitifs ont été publiés le 12 avril. 61% des votants se sont prononcés contre l'Accord d'association, soutenu par un peu plus de 38%. Un taux de participation de 32% a permis de considérer le référendum comme valide, bien que son résultat soit non contraignant.

Cependant, l'Ukraine a souligné à maintes reprises que l'adhésion à l'UE est une des tâches primordiales de sa politique étrangère. 

Lire aussi:

Berlin: l'adhésion de l'Ukraine à l'UE, pas de sitôt
Pays-Bas: trop de "je ne sais pas" pour valider l'association Ukraine-UE
Kiev admet les réticences des habitants du Donbass à retourner à l'Ukraine
Un «nouveau variant» du drapeau tricolore? Une bourde commise pendant les annonces de Castex ne passe pas inaperçue
Tags:
adhésion à l'UE, adhésion, politique, ministère allemand des Affaires étrangères, Union européenne (UE), Vladimir Groïsman, Ukraine, Allemagne
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook