International
URL courte
Scandale des emails d'Hillary Clinton (35)
31411
S'abonner

La longue histoire des milliers de messages secrets hébergés dans la messagerie privée de l'ex-secrétaire d'Etat et actuelle candidate à la Maison Blanche ne semble pas près de toucher à sa fin.

Simple formalité ou nouvelle tentative de constater un délit? Pendant plus de trois heures, le FBI a entendu samedi la candidate démocrate à l'élection présidentielle américaine Hillary Clinton. Il s'agit toujours de l'enquête sur son utilisation d'une messagerie privée lorsqu'elle était secrétaire d'Etat.

Mme Clinton "a livré un témoignage volontaire ce matin, au sujet de l'arrangement concernant ses courriels lorsqu'elle était secrétaire" d'Etat, a fait savoir son porte-parole Nick Merrill, précisant qu'elle était "ravie d'avoir eu l'opportunité d'aider le ministère de la Justice pour que cette enquête arrive à sa conclusion".

"Par respect pour le processus de l'enquête, elle ne livrera aucun ample commentaire au sujet de son interrogatoire", a-t-il conclut, cité par l'AFP.

Le scandale autour de la correspondance électronique d'Hillary Clinton a débuté en mars 2015 sur fond de cyberattaques continues contre les institutions américaines.

Hillary Clinton, qui a dirigé le département d'Etat américain de 2009 à 2013, avait auparavant regretté d'avoir utilisé sa boîte de messagerie privée, hébergée sur un serveur non protégé, à des fins professionnelles. Elle a par ailleurs nié avoir envoyé des informations secrètes. Au moins deux messages reçus par Hillary Clinton dans sa messagerie privée étaient classés "top secret" alors que plus de 1.300 d'entre eux portaient la griffe "secret".

Suites aux révélations, l'opposition républicaine a accusé l'ex-secrétaire d'Etat de graves violations des règles de sécurité nationale.

Dossier:
Scandale des emails d'Hillary Clinton (35)

Lire aussi:

Ces armes russes qui font de l’Algérie une puissance militaire régionale
Un homme battu à mort dans une cité de Marseille
Dans l’affaire Adama Traoré, l’une des expertises dédouanant les gendarmes est annulée
Cette photo prise dans une unité Covid-19 devient virale
Tags:
courriel, FBI, Hillary Clinton, États-Unis
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook