International
URL courte
30643
S'abonner

Depuis son entrée fracassante dans la politique ukrainienne, Nadejda Savtchenko ne cesse d'affirmer que "le peuple ukrainien mérite un meilleur gouvernement", se proposant "modestement" soit au poste de président du pays, soit comme ministre de la Défense…

A peine la communauté internationale a-t-elle eu le temps d'oublier la déclaration de Nadejda Savtchenko concernant sa candidature au poste de président pour sauver la situation dans le pays, que la pilote ukrainienne se dit prête à assumer les fonctions du ministre de la Défense.

"Je serais d'accord. Je légaliserais ce qui se passe en fait. Je légaliserais l'armée qui est vraiment efficace et balayerais tout ce qui reçoit de l'argent, développe la corruption et nuit à ceux qui sont en première ligne", a annoncé Nadejda Savtchenko dans une interview à un media ukrainien.

En mars dernier, la justice russe avait condamné Nadejda Savtchenko à 22 ans de prison ferme pour complicité dans le meurtre des journalistes russes Igor Korneliouk et Anton Volochine. Fin mai, le président russe Vladimir Poutine a gracié l'intéressée à la demande des parents des victimes.

Pendant sa détention en Russie, Nadejda Savtchenko est devenue députée de la Rada suprême (parlement) et membre de la délégation ukrainienne à l'Assemblée parlementaire du Conseil de l'Europe (APCE). Le président Piotr Porochenko l'a également décorée du titre héros d'Ukraine.

Juste après avoir regagné sa patrie, elle a indiqué qu'elle aimait son métier de pilote militaire mais était disposée à faire "tout ce qui serait bon pour l'Ukraine".

Donc, présidente, ministre… Et puis quoi encore?

Lire aussi:

Ambitieuse, Savtchenko appelle à des élections anticipées
Nadejda Savtchenko propose de lever progressivement les sanctions antirusses
Savtchenko se veut plus "raffinée", mais rejette le glamour
Tags:
défense, président, Nadejda Savtchenko, Ukraine
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook