International
URL courte
4211
S'abonner

Si le Royaume-Uni aspire vraiment à vaincre Daech, le gouvernement britannique devra normaliser ses relations avec la Russie.

A la veille du sommet de l'Otan à Varsovie, la commission parlementaire sur la défense vient de publier un rapport qui constate que les relations entre la Russie et le Royaume-Uni sont actuellement "au point le plus bas de l'histoire".

"En gros, c'est la vérité. Cependant, une des raisons de cette détérioration considérable des relations bilatérales sont les critiques permanentes des ministres britanniques à l'égard de la Russie. Ces critiques agacent pourtant bien des diplomates occidentaux car elles sapent le dialogue collectif avec Moscou, notamment au sujet de la Syrie", lit-on dans le journal britannique The Independent.

L'auteur de l'article appelle le Royaume-Uni et d'autres pays membres de l'Otan à faire plus d'efforts pour collaborer avec la Russie dans le domaine de la lutte antiterroriste.

"Certainement, il faut faire d'avantage d'efforts pour établir une coopération dans la lutte contre Daech. Cela concerne non seulement le Royaume-Uni, mais également d'autres pays membres de l'Otan", lit-on dans The Independent.

Néanmoins, il est encore difficile de prédire si le "gouvernement britannique sera capable de rétablir des relations" (normales) avec la Russie, car le nouveau cabinet ministériel devrait être trop préoccupé par le Brexit et "les tentatives de sauver l'économie de l'effondrement", conclut le journal britannique.

Lire aussi:

Une vague de racisme à Londres après le Brexit
OTAN / Russie, la stratégie de la tension
«Avant de claquer la porte, l’UK fait la leçon à l’Europe»
Une journaliste d’Al Jazeera en direct près d’une tour à Gaza au moment où deux bombes la ciblent – vidéo
Tags:
relations, collaborationnisme, terrorisme, Etat islamique, OTAN, Syrie, Russie, Royaume-Uni
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook