International
URL courte
3825
S'abonner

La commission européenne entend durcir le contrôle sur les devises virtuelles, notamment le Bitcoin, accusées de favoriser le blanchiment d’argent sale ou le financement du terrorisme.

La Commission européenne propose de durcir les règles de contrôle sur les opérations sur les Bitcoins et autres devises virtuelles, lit-on dans le Wall Street Journal. Les nouvelles règles visent à lutter contre le blanchiment de capitaux illégitimes, l’évasion fiscale et le financement du terrorisme.

Le bitcoin, monnaie virtuelle
© AFP 2019 KAREN BLEIER
La Commission estime que les opérateurs des crypto-monnaies doivent vérifier l’authenticité des données personnelles des utilisateurs et contrôler les transactions comme le font actuellement des banques.

Les nouvelles normes prévoient que les États membres de l’UE devront créer un registre unifié contenant les données des propriétaires de tous les comptes bancaires et de paiement. Chaque État devrait avoir accès à cette information en cas de nécessité. Les propositions, dont la mise en vigueur est prévue avant la fin de l’année, doivent être harmonisées par la Commission européenne et le Parlement européen.  


Lire aussi:

Le cours du Bitcoin s'envole jusqu'à 700 dollars
La Russie envisage de lancer son propre bitcoin
Et le véritable créateur de la monnaie numérique bitcoin est…
Bitcoin et nouvelles monnaies numeriques. Partie 2
Bitcoin et nouvelles monnaies numeriques
Tags:
blanchiment d'argent, bitcoin, système de paiement, Internet, Parlement européen, Commission européenne, États-Unis
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook