International
URL courte
Situation en mer de Chine méridionale (80)
13622
S'abonner

Dans une conversation téléphonique avec le secrétaire d'Etat américain John Kerry, le ministre chinois des Affaires étrangères Wang Yi a appelé les Etats-Unis à ne pas intervenir dans le différend territorial autour de la mer de Chine méridionale.

Selon la déclaration publiée sur le site du ministère chinois des Affaires étrangères, la conversation a eu lieu à l'initiative des Etats-Unis.

"Le ministre chinois des Affaires étrangères Wang Yi a exprimé l'espoir que la partie américaine honorera pleinement ses promesses et qu'elle restera neutre dans le différend territorial autour de la mer de Chine méridionale", peut-on lire dans la déclaration.

En outre, le ministre chinois dit espérer que les Etats-Unis "feront attention à leurs déclarations et actions" et qu'ils ne prendront aucune mesure susceptible de violer la sécurité de la Chine.

Concernant l'arbitrage international demandé par les Philippines, Wang Yi a également noté que Pékin était déterminé à protéger sa souveraineté et ses intérêts maritimes légaux.

De son côté, le secrétaire d'Etat américain a déclaré qu'il comprenait la position de la partie chinoise à propos de l'arbitrage appelant toutes les parties à faire preuve de retenue et recourir à des méthodes diplomatiques pour résoudre le différend.

En 2013, les Philippines ont demandé un arbitrage international. Pékin refuse catégoriquement d'y prendre part, déclarant que le tribunal arbitral n'a pas autorité pour régler les différends territoriaux.

De sérieux différends existent entre la Chine et plusieurs pays de la région, notamment le Japon, le Vietnam et les Philippines, à propos des frontières maritimes et des zones de responsabilité en mers de Chine méridionale et orientale. La Chine estime que certains pays, plus particulièrement les Philippines et le Vietnam, utilisent délibérément le soutien des Etats-Unis pour attiser la tension dans la région.

Dossier:
Situation en mer de Chine méridionale (80)

Lire aussi:

La Chine veut ériger sa Grande muraille sous-marine
Pékin envisage une zone aérienne d'identification en mer de Chine méridionale
Quête désespérée: 3 raisons pour lesquelles les USA ne peuvent pas endiguer la Chine
La Turquie promet une riposte après la caricature d'Erdogan dans Charlie Hebdo
Tags:
arbitrage, différend, tribunal, John Kerry, Wang Yi, Mer de Chine méridionale, Chine, États-Unis
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook