Ecoutez Radio Sputnik
    Trois nouveaux astronautes en route vers l'ISS

    Trois nouveaux astronautes en route vers l'ISS

    © Photo. federalspace.ru
    International
    URL courte
    0 81
    S'abonner

    Les astronautes, dont un Russe, atteindront la Station spatiale internationale samedi pour une mission de quatre mois.

    Une équipe de trois astronautes a décollé jeudi du cosmodrome de Baïkonour, au Kazakhstan, en direction de la Station spatiale internationale (ISS), a annoncé le Centre russe de contrôle des vols (TsOuP).  

    Il s'agit du premier vol d'une nouvelle génération de vaisseaux pilotés Soyouz (Soyouz MC), actuellement les seuls vaisseaux capables d'acheminer des membres d'équipage entre la Terre et l'ISS.

    Quelques minutes après le lancement, le vaisseau s'est séparé avec succès de la fusée porteuse. Le voyage des astronautes vers l'ISS durera deux jours.  

    Le Russe Anatoli Ivanichine, 47 ans, l'Américaine Kathleen Rubins, 37 ans, et le Japonais Takuya Onishi, 41 ans, rejoindront les trois astronautes déjà présents à bord de l'ISS, à savoir les Russes Alexeï Ovtchinine et Oleg Skripotchka, qui se trouvent là depuis le mois de mars, et l'Américain Jeffrey Williams (de la NASA).

    La fusée a décollé à 01h36 GMT et l'équipage devrait atteindre l'ISS, en orbite à environ 400 km au-dessus de la Terre, samedi à 04h12 GMT, pour une mission de quatre mois.

    Anatoli Ivanichine a déjà effectué un vol vers la station. Pour Rubins et Onishi, il s'agit du premier vol.

    Kathleen Rubins, qui est cancérologue et spécialiste des maladies infectieuses, compte effectuer le premier séquençage ADN en orbite, annonce Reuters.


    Lire aussi:

    D'où l'ISS prend-elle de son énergie?
    Les astronautes de l'ISS épris de la fusée russe Soyouz?
    L'équipage de l'ISS a testé un plat "spatial" préparé par des écoliers US
    L’ISS bientôt transformée en hôtel spatial
    Tags:
    Soyouz MC, ISS, Centre russe de contrôle des vols (TsOuP), Kazakhstan
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik