International
URL courte
4535
S'abonner

La police américaine continue de s'acharner sur les Noirs. Hier, c'était Alton Sterling, aujourd'hui c'est encore un homme innocent qui a été abattu par un officier blanc devant les yeux de sa petite amie et de sa fille pendant un contrôle routier dans le Minnesota.

C'est encore une histoire sanglante où un policier blanc tire sur un Noir qui ne présentait aucun risque. La victime, Philando Castille, un homme noir de 32 ans, est morte dans un hôpital de Minneapolis, a déclaré un membre de sa famille au Washington Post.

Les conséquences de la confrontation ont été diffusées en direct sur Facebook par la petite amie qui conduisait la voiture.

"Il a tué mon petit ami!", s'écrie Lavish Reynolds pendant la séquence.

Dans la vidéo, la jeune femme précise que Philando Castille avait été légalement autorisé à transporter une arme à feu. L'homme était en train de retirer son permis quand l'agent a ouvert le feu. "Il a prévenu l'officier qu'il avait une arme à feu et il était en train de retirer son portefeuille et l'officier a tiré juste dans son bras", déclare Lavish Reynolds dans la vidéo.

Alors que la victime, ensanglantée, gémit et semble perdre conscience, on peut entendre l'officier frustré crier des jurons.

"Madame, gardez vos mains sur le volant", crie le policier à la jeune femme. "Je lui ai dit de lever ses mains". "Vous lui avez dit de prendre sa carte d'identité ou son permis de conduire", répond Reynolds.

Selon les statistiques, Philando Castille est la 600e personne abattue par la police US en 2016 alors que seulement six mois se sont écoulés depuis le début de l'année. Cet incident sanglant a suscité une vague de protestations et des milliers d'internautes condamnent le comportement du policier.

La police américaine devient rapidement la plus grande menace terroriste aux Etats-Unis…

Encore un meurtre. Quand cela va-t-il s'arrêter?

32 ans. Aucun casier judiciaire. Autorisé à porter une arme. Abattu devant sa fille. Prononcez son nom # PhilandoCastille

​A memorial going up 100 feet from where #PhilandoCastile was shot by police. #falcolnheightsshooting pic.twitter.com/6NahwZlNdz

 

Lire aussi:

"Peut-on lutter contre le racisme si certains ignorent le problème?"
Le seul homme politique noir estonien craint pour son avenir après le Brexit
Les Noirs font un pied-de-nez au racisme sur Twitter
Des propos racistes sur des gâteaux au chocolat? La police américaine intervient!
Tags:
Noirs, racisme, violences, police, Minnesota, États-Unis
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook