International
URL courte
8430
S'abonner

Mardi soir, à la veille de la publication du rapport accablant sur l'engagement britannique en Irak, l'imprévisible Donald Trump a une nouvelle fois épaté la galerie.

L'AFP rapporte que Donald Trump, qui a déjà tenu par le passé des propos favorables à des dictateurs moyen-orientaux, a salué l'ancien dictateur irakien Saddam Hussein pour avoir éliminé des "terroristes". 

Saddam Hussein "était un mauvais type, réellement mauvais. Mais savez-vous ce qu'il a fait de bien? Il a tué des terroristes. Et il l'a bien fait", a déclaré M. Trump devant des partisans mardi soir à Raleigh, en Caroline du Nord.

"On ne leur lisait pas leurs droits. On ne parlait pas. C'étaient des terroristes. On en finissait" avec eux, a-t-il ajouté.

Le candidat républicain, qui avait à l'époque montré un soutien mitigé à l'intervention américaine, puis s'y était opposé, a déploré que l'Irak soit devenu un "Harvard du terrorisme", en référence à la prestigieuse université américaine.

Selon lui, les Etats-Unis "n'auraient pas dû déstabiliser l'Irak", devenu 13 ans après l'intervention américaine "un repaire pour le groupe Etat islamique" (EI). 

En octobre dernier, M. Trump avait déjà déclaré que le monde se porterait mieux si Saddam Hussein et son homologue libyen, Mouammar Kadhafi, étaient toujours au pouvoir.

"Regardez la Libye. Regardez l'Irak. Avant il n'y avait pas de terroristes en Irak. Il (Saddam Hussein) les tuait immédiatement. (L'Irak) est maintenant devenu l'université d'excellence du terrorisme", avait-il déclaré.

Lire aussi:

Le Royaume-Uni a décidé d'envahir l'Irak de manière prématurée en 2003
Le premier ministre irakien ordonne l'exécution de tous les terroristes
Mais d'où sont orchestrées les opérations militaires en Syrie et en Irak?
Donald Trump: patate ou vilain?
Tags:
terrorisme, dictateur, Saddam Hussein, Donald Trump, Caroline du Nord, Irak
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook