International
URL courte
155111
S'abonner

L'Alliance atlantique doit agir pour répondre aux défis posés par Daech, la Russie et la sortie de la Grande-Bretagne de l'Union européenne, estime le président américain Barack Obama.

Exercices de l'Otan
© Photo: Flickr.com/ Marines/cc-by-nc. Archives
"Les attentats inspirés et orchestrés par Daech ont emporté des vies innocentes dans les pays de l'Otan, d'Orlando à Paris, Bruxelles et Istanbul. Les conflits sur l'espace allant de l'Afrique à la Syrie et l'Afghanistan ont généré des vagues de migrants en quête de refuge à destination de l'Europe", a écrit le chef de la Maison Blanche dans une tribune publiée par le Financial Times à la veille du sommet de l'Otan à Varsovie.

"L'agression russe contre l'Ukraine menace notre vision d'une Europe unie, libre et pacifique. Le vote britannique en faveur de la sortie de l'UE pose des questions importantes concernant l'avenir de l'intégration européenne", poursuit-il.

Militaires canadiens
© Flickr / Virginia Guard Public Affairs
"Je crois que nos pays doivent mobiliser leur volonté politique et prendre des engagements concrets afin de relever ces défis urgents", a souligné le président américain.

Le sommet de l'Alliance dans la capitale polonaise se déroulera les 8 et 9 juillet. Parmi les mesures qui doivent être approuvées lors de la réunion figure notamment le déploiement de quatre bataillons supplémentaires sur les territoires de la Pologne et des trois pays baltes.

Hiérarchisation des menaces
© Sputnik .
Hiérarchisation des menaces

Lire aussi:

Lavrov: la Russie est prête à riposter aux menaces de l'Otan
La Russie réagira à la nouvelle configuration de l'Otan
Independent: la Russie a remporté une victoire diplomatique sur l'Otan
Un véhicule fonce dans la foule lors d'un carnaval en Allemagne, plusieurs blessés
Tags:
intégration, défis, menaces, sommet, sécurité, agression, sommet de l'Otan à Varsovie (2016), OTAN, Etat islamique, Barack Obama, pays baltes, Pologne, États-Unis, Russie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook