Ecoutez Radio Sputnik
    Sommet de l'Otan à Varsovie

    Sommet de l'Otan à Varsovie: Obama pour l'Ukraine, des bataillons pour les pays Baltes

    © AFP 2019 Mandel NGAN
    International
    URL courte
    94696
    S'abonner

    2.500 participants de 54 pays et 2.000 journalistes se réunissent ce vendredi à Varsovie au Sommet de l'Otan afin d'annoncer la création de bataillons multinationaux en Pologne et dans les pays Baltes. Il y sera aussi question du Brexit, de la cyber-sécurité et des relations avec la Russie.

    La réunion aura lieu dans le contexte d'une crise profonde dans les relations entre Moscou et l'Otan depuis la fin de la guerre froide.

    Le flanc oriental de l'Alliance

    L'Alliance est sur le point d'annoncer le déploiement en Pologne et dans les pays Baltes des quatre bataillons multinationaux, de 600 à 1.000 soldats chacun. La Grande-Bretagne, le Canada, l'Allemagne et les Etats-Unis devraient assurer le commandement de ces bataillons et fournir une bonne partie des troupes.

    L'Alliance prévoit également d'annoncer des mesures visant à étendre la présence de l'Otan dans la région de la mer Noire et de divulguer le programme de coopération avec le Proche-Orient et l'Afrique.

    Afin de réaliser ces mesures, l'Otan ne cesse de persuader la Russie de sa stratégie d'amitié. De nombreux hommes politiques considèrent les actions de l'Otan dans l'est de l'Europe comme une simple provocation qui ne contribue pas à garantir la sécurité dans la région.

    En outre, un déploiement permanent de troupes alliées dans les pays baltes risque d'entrer en contradiction avec les dispositions de l'accord Russie-Otan en vertu duquel la région concernée ne doit pas abriter de bases militaires permanentes de l'Alliance. Dans le même temps, les cercles politiques lettons s'inquiètent face à la potentielle réaction de Moscou à une telle démarche. Auparavant, la Russie a promis de déployer environ 30.000 militaires à proximité de sa frontière occidentale si l'Otan décide d'envoyer des bataillons supplémentaires en Europe de l'Est.

    Les espérances de l'Ukraine et de la Géorgie

    Les délégations de l'Ukraine et de la Géorgie se rendent également à Varsovie dans l'espoir de devenir membres de l'Alliance. Si Tbilissi a déjà reçu un soutien moral du secrétaire d'Etat américain, le président ukrainien Piotr Porochenko se rend dans la capitale polonaise dans l'espoir d'une rencontre fructueuse avec Barack Obama en marge du sommet. Pourtant, selon les experts, ni l'Ukraine, ni la Géorgie ne doivent espérer adhérer à l'Otan dans les années à venir.

    Le Sommet de Varsovie sera la deuxième réunion à grande échelle de l'Otan dans son histoire mondiale sans participation de la délégation russe. Le secrétaire général de l'Alliance Jens Stoltenberg a toutefois annoncé qu'une nouvelle réunion de "dialogue" entre l'Otan et la Russie se tiendrait au niveau des ambassadeurs le 13 juillet à Bruxelles.

    Lire aussi:

    Des militaires britanniques envoyés en Europe de l'Est pour rejoindre l'Otan
    Sommet de l'Otan en Pologne: des hackers menacent les participants
    Tags:
    sommet, sommet de l'Otan à Varsovie (2016), OTAN, Barack Obama, Varsovie, Pologne, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik