International
URL courte
1362
S'abonner

Au cours de ces derniers mois, Daech a essuyé d'importantes pertes territoriales, selon un rapport américain.

Daech a perdu ces derniers mois près du quart de ses territoires en Irak et en Syrie, ce qui peut être comparé à la superficie de l'Irlande, annonce un rapport de la compagnie américaine d'information économique IHS, cité par l'agence Reuters.

"Le territoire du groupe radical est passé de près de 90.000 km carrés, qu'ils occupaient en janvier 2015, à 26.000 km carrés actuels", indique le rapport.

"La diminution du territoire occupé par Daech démontre de plus en plus l'échec du groupe dans la gestion et fait que Daech se concentre de nouveau sur les actions terroristes", estime l'analyste en chef de l'IHS Columb Strek.

Selon lui, il faut s'attendre à une augmentation du nombre d'attentats sanglants et d'actes de sabotage visant  l'infrastructure économique de l'Irak ainsi qu'au-delà de ses frontières, l'Europe y compris.

Fin de l'année passée, Daech a perdu la ville irakienne de Ramadi. Fin mai 2015, l'armée irakienne s'est emparée de Fallujah, qui était la place forte des djihadistes à l'ouest de Bagdad. Actuellement, les forces irakiennes se préparent à chasser Daech de la ville de Mossoul, la capitale de Daech en Irak.

En Syrie, Daech a également perdu de vastes territoires tant suite à la pression de l'armée du président Bachar el-Assad, soutenue par l'Armée aérospatiale russe, que suite aux actions de la coalition internationale soutenue par les Etats-Unis.

Lire aussi:

Lutte anti-Daech: l'Otan va soutenir la coalition avec ses AWACS
Les rebelles syriens repoussent Daech à Manbij
Trump réagit à la fracture du pied de Biden
Joe Biden se fracture le pied en jouant avec son chien - images
Tags:
territoire, Etat islamique, Columb Strek, Irak, Syrie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook