International
URL courte
1261
S'abonner

Les négociations sur la livraison des armes russes à Beyrouth se trouvent "dans une phase avancée".

Beyrouth a l'intention d'acheter des armes russes en vue de lutter contre les terroristes, a annoncé l'ambassadeur libanais à Moscou Chawki Bou Nassar.

"Beyrouth a notamment besoin de missiles antichar russes Kornet. Nous sommes en train de négocier avec la partie russe les livraisons de cette arme, qui revêt pour nous une importance particulière", a fait savoir le diplomate.

Le Liban souhaite également commander des systèmes d'artillerie russes et des chars T-72. Les deux parties ont en outre repris les discussions sur le transfert à Beyrouth d'entre huit et neuf hélicoptères russes, qui avait été évoqué pour la première fois en 2010.

Selon l'ambassadeur, les négociations se trouvent "dans une phase avancée", et le Liban compte recevoir les armes en question avant la fin de l'année en cours.

Pour le moment, ce projet se heurte au problème de financement, explique le diplomate. Auparavant, les contrats de ventes d'armes au Liban ont été financés par l'Arabie saoudite, mais en février dernier Riyad, déçu par l'attitude des autorités libanaises dans l'affrontement géopolitique qui l'oppose à l'Iran, a annoncé avoir interrompu son aide à l'armée libanaise.

Lire aussi:

L'armée russe s'équipe de chars d’assaut "invulnérables" T-72
Le Liban au centre du Moyen-Orient
Israël frappe le sud du Liban
Attentat sanglant à Beyrouth, le Liban sous le choc
Tags:
hélicoptères, négociations, artillerie, char, contrat, livraisons d'armes, armes russes, T-72, Kornet, Chawki Bou Nassar, Iran, Arabie Saoudite, Russie, Liban
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook