Ecoutez Radio Sputnik
    La chancelière allemande Angela Merkel arrive à un sommet UE-Turquie à Bruxelles, pour dicuter le problème des migrants, le 7 Mars 2016

    Merkel: des terroristes pénètrent en Europe en se faisant passer pour des réfugiés

    © REUTERS / Francois Lenoir
    International
    URL courte
    Crise migratoire (été 2016) (86)
    15632

    La chancelière allemande Angela Merkel a admis que certains terroristes sont entrés en Europe en se mêlant à la vague de migrants qui ont fui la Syrie. Elle a ajouté que l’afflux de réfugiés était utilisé pour "faire passer" les terroristes sur le continent européen.

    S'exprimant devant les membres de son parti, l’Union chrétienne-démocrate en Allemagne de l'Est, Mme Merkel a admis que des groupes terroristes avaient fait passer clandestinement des djihadistes déguisés en demandeurs d’asile.

    "En partie, l’afflux de réfugiés a été utilisé pour faire passer des terroristes", a-t-elle déclaré lors de son discours.

    La politique de "portes ouvertes" d’Angela Merkel, qui a été critiquée par une partie importante de la population allemande, a eu pour conséquence l'arrivée de plus d'un million de migrants sur le territoire allemand en 2015, la plupart provenant de Syrie.

    L'annonce de Merkel survient juste une semaine après que le chef du BND (le Service fédéral de renseignement allemand) Hans Georg Maassen a déclaré que le service de renseignement intérieur avait obtenu des informations sur 17 militants de Daech qui étaient entrés en Europe en se faisant passer pour des réfugiés.

    Dans le même mois, un complot qui impliquait un groupe de Syriens liés à l’organisation terroriste État Islamique qui voulait commettre un attentat à Düsseldorf a été démasqué.

    Le groupe de quatre hommes avaient l’intention d’attaquer Düsseldorf, grande ville située dans la partie occidentale de l'Allemagne. Deux membres du groupe devaient se faire exploser dans le centre-ville, tandis que les deux autres avaient reçu pour instruction de tuer le plus de gens possible dans le quartier voisin en utilisant des explosifs et des armes à feu.

    Le chef du syndicat de la police allemande, Rainer Wendt, a prévenu que les restrictions budgétaires pouvaient potentiellement rendre la tâche plus facile aux terroristes, qui peuvent ainsi pénétrer dans le pays en se mêlant à l'afflux de réfugiés, car il est impossible de contrôler tous les migrants.

    Les autorités allemandes ont annoncé en juin qu'ils surveillent 499 extrémistes islamiques qui sont considérés par les services de sécurité comme une menace pour le pays. 

    Le porte-parole du ministère de l'Intérieur Johannes Dimroth a déclaré que les agences de sécurité recevaient régulièrement des dénonciations au sujet d'extrémistes islamiques souhaitant se rendre en Allemagne en tant que demandeurs d'asile et que ces rapports étaient vérifiés systématiquement.

    Cependant, le fait de considérer tous les migrants comme des terroristes potentiels pourrait faire le jeu des terroristes, a souligné M. Wendt.

    "Nous savons depuis les attentats à Paris et à Bruxelles que l’État islamique veut influencer le débat sur la migration en Europe et à attiser le sentiment anti-réfugiés. C’est leur stratégie. Nous ne devons pas tomber dans leur piège", a déclaré M Wendt.


    Dossier:
    Crise migratoire (été 2016) (86)

    Lire aussi:

    1.200 femmes agressées en Allemagne le soir du Nouvel an 2016
    L’Allemagne transmet au FBI les données de 299 terroristes présumés
    Les Européens fuient vers l’Allemagne
    Allemagne: le nombre de crimes contre les migrants explose
    Tags:
    migrants, terrorisme, réfugiés, Service fédéral de renseignement extérieur allemand (BND), Düsseldorf, Europe, Syrie, Allemagne
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik