International
URL courte
0 214
S'abonner

Nous avons imaginé la discussion qui aurait pu avoir lieu autour de la question de l'entrée de l'Ukraine dans l'Otan entre le président ukrainien Piotr Porochenko et différents dirigeants et personnalités des États-membres de l'organisation.

Piotr Porochenko: Vous pouvez le dire directement: dans la perspective d'une entrée de l'Ukraine dans l'Union européenne et dans l'Otan.

Jean-Claude Juncker: L'Ukraine ne sera absolument pas en mesure de devenir membre de l'UE dans les 20-25 prochaines années, pas plus que de l'Otan.

Geoffrey Pyatt: Je pense que le gouvernement ukrainien comprend très bien que le pays n'est pas prêt de devenir membre de l'Otan.

Piotr Porochenko: Peu importe si la nation européenne est prête ou non à accueillir l'Ukraine. Je suis convaincu que l'Union européenne ne pourrait pas survivre sans l'Ukraine. Une Ukraine démocratique doit faire partie de l'UE. Je suis assez optimiste et je pense que mon rêve se réalisera.

Piotr Porochenko: On ne choisit pas ses voisins… Ce serait bien d'avoir la France comme voisine, mais on a la Russie.

François Hollande: Pour la France, l'entrée de l'Ukraine dans l'Otan n'est pas souhaitable. Et je dis cela aux Russes, qui ont toujours eu des préoccupations à cet égard.

Marine Le Pen: La tension en Ukraine n'a fait que s'accroître à partir du moment où l'Union européenne lui a promis de l'accueillir. L'Ukraine ne rejoindra pas l'Union européenne, il ne faut pas se faire des histoires. L'Ukraine n'a absolument pas le niveau économique adéquat pour rejoindre l'UE.

Piotr Porochenko: La solidarité avec l'Ukraine est une question de valeur et de sécurité, étant donné que les soldats ukrainiens défendent non seulement l'Ukraine, mais aussi la Slovaquie, l'Allemagne et toute l'Europe.

Piotr Porochenko: Non seulement il est intéressant pour les Ukrainiens d'être formés au combat par les Américains, mais il est aussi intéressant pour les Américains d'apprendre à combattre la Russie.

Donald Trump: Pour nous, l'Ukraine n'est pas aussi importante qu'elle ne l'est pour les autres membres de l'Otan. Mais c'est nous qui endossons toutes les responsabilités. Pourquoi n'est-ce pas l'Allemagne qui s'en occupe? Pourquoi ses voisins ne s'en occuperaient-ils pas?

Frank-Walter Steinmeier: Aujourd'hui, il est assez inutile de spéculer sur une éventuelle adhésion de l'Ukraine à l'UE dans un avenir plus ou moins proche.

Piotr Porochenko: Pas un seul État-membre de l'Otan ne possède une expérience pratique de combat contre l'armée russe contemporaine, seule l'Ukraine possède cette expérience.

Jens Stoltenberg: Nous ne voyons pas de danger immédiat pour aucun pays de l'Alliance. L'important est de ne pas dramatiser la situation et de ne pas raviver les tensions, il faut plutôt choisir soigneusement les mots afin d'éviter l'escalade.

Piotr Porochenko: L'Ukraine est-elle prête à devenir membre de l'Otan? La réponse est très simple: non. Il faut nous y préparer. L'Otan est-elle prête à accueillir l'Ukraine? Non. Mais je dois dire qu'il faut tout faire pour changer l'Ukraine, afin qu'elle devienne membre de l'Union européenne.

Lire aussi:

Porochenko se propose à l'Otan en "maître d'art martial" face à la Russie
Voilà comment l'Ukraine va améliorer l'Europe, selon Porochenko
Berlin: l'adhésion de l'Ukraine à l'UE, pas de sitôt
Timochenko dénonce l'accord secret signé par Porochenko avec le FMI
Tags:
OTAN, Donald Trump, Geoffrey Pyatt, Jean-Claude Juncker, Frank-Walter Steinmeier, Marine Le Pen, Jens Stoltenberg, Petro Porochenko, François Hollande, Ukraine
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook