International
URL courte
0 172
S'abonner

Le parti républicain a ainsi appuyé la proposition de Donald Trump cherchant à mettre fin à l'immigration clandestine en provenance du ce pays du sud de l'Amérique.

La proposition du candidat à la présidentielle américaine Donald Trump de construire un immense mur à la frontière américano-mexicaine a été incluse dans le projet de programme politique de son parti républicain, apprend-on de la chaîne Fox News.

Selon la chaîne, le projet a été mis au point à Cleveland à la veille du Congrès républicain prévu pour la semaine prochaine. Le document appelle à ériger un mur à la frontière qui devra "couvrir toute la frontière du sud et qui devrait suffire pour prévenir tant la circulation de véhicules que le trafic de piétons". Cette initiative a été avancée par le secrétaire d'Etat républicain du Kansas et partisan de Trump Kris Kobach.

L'introduction du point concernant l'édification de ce mur dans le programme pré-électoral du parti est en quelque sorte un geste de reconnaissance envers Trump, a déclaré Reince Priebus, président du Comité national républicain.

Depuis qu'il s'est lancé dans la course à l'élection présidentielle américaine, M. Trump a tenu de nombreux propos hostiles concernant l'immigration clandestine en provenance du Mexique.

Il a promis, pour la contenir, la construction d'un mur de 1.600 kilomètres le long de la frontière, mur dont il estime le coût à 8 milliards de dollars. Il a averti par ailleurs que ce coût serait assumé par le Mexique.

Cependant, le président mexicain Enrique Peña Nieto a assuré qu'"en aucun cas" le Mexique ne paierait  le mur que le candidat républicain à la Maison Blanche veut construire le long de la frontière, a annoncé dimanche l'AFP.

Auparavant, le ministre mexicain des Affaires étrangères Claudia Ruiz Massieu a qualifé d'"absurde" la proposition de Trump sur l'édification du mur à la frontière entre les deux pays.


Lire aussi:

Le Canada renonce aux visas pour les Mexicains, que diront les électeurs US?
Marine Le Pen: "si j'étais Américaine, je voterais Trump"
Pour Donald Trump, le TIPP est une arnaque
Tags:
fermeture des frontières, mur, Kris Kobach, Donald Trump, États-Unis
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook