International
URL courte
2111
S'abonner

La police de l'Etat du Tamil Nadu (Inde du Sud) étudie la possibilité de poursuivre en justice le réseau social Facebook dans une affaire de suicide d'une jeune femme.

Fin juin, une habitante du district de Salem âgée de 21 ans a mis fin à ses jours après la diffusion sur Facebook de photos retouchées la montrant nue. Son père a demandé à la police de contacter le réseau social afin d'obtenir la suppression des images en question et d'identifier l'utilisateur qui les avait postées.

Facebook a fourni les informations nécessaires cinq jours après, et le malfaiteur a été arrêté. Les photos ont été effacées auparavant, mais c'était déjà trop tard: la victime s'est suicidée le même jour.

L'incident a reçu un vif écho dans les médias indiens. La police du Tamil Nadu envisage désormais la possibilité d'ester en justice contre Facebook pour implication dans l'incitation au suicide, si l'enquête révèle la responsabilité de l'administration du réseau social.

Lire aussi:

Facebook lance une fonction de prévention des suicides
Une femme bannie de Facebook à cause de son prénom
Daech essaie de vendre des esclaves sexuelles via Facebook
«C'est n'importe quoi!»: l’exécutif dément les dates du déconfinement annoncées en direct par Hanouna
Tags:
police, poursuites, suicide, réseaux sociaux, Facebook, Inc, Inde
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook