International
URL courte
1013
S'abonner

L’agence d’espionnage américaine pratiquait des techniques d'interrogatoire inhumaines à l'égard des personnes soupçonnées de terrorisme.

Le programme d'interrogatoires brutaux qui se cachaient sous la dénomination officielle de "technique d'interrogatoire renforcée" et qui en réalité n'étaient rien d'autre que des tortures pratiquées dans de nombreuses prisons américaines, dont le tristement célébré camps de Guantanamo, contenait des erreurs, apprend-on plus de dix ans après son début.

"J'estime que le programme de la CIA concernant les techniques d'interrogatoire renforcées était un instrument qui a garanti la sécurité dans notre pays après le 11 septembre… Y avait-il des erreurs? Absolument. Mais on a ordonné et prescrit à la CIA de réaliser ce programme comme elle le pouvait, même si elle n'en avait pas été chargée avant", a déclaré M. Brennan, prenant la parole à La Brookings Institution à Washington.

Selon un rapport rédigé par l'Union américaine pour les libertés civiles (ACLU), les employés des prisons ont soumis les détenus à des passages à tabac réguliers, au gavage, aux tortures par l'eau (water-boarding), à des privations de sommeil, à l'isolation sensorielle ainsi qu'à des simulacres d'exécution.
Le directeur de la CIA John Brennan avait reconnu dans une conférence de presse historique que certains agents avaient employé des méthodes "répugnantes" pour faire parler les prisonniers.

Lire aussi:

Le service de sécurité ukrainien rejette les accusations de torture
Plus de torture à l’eau à la CIA, même sur l’ordre du président
Le Kremlin réagit après les piques de Kadyrov contre Macron
La Turquie promet une riposte après la caricature d'Erdogan dans Charlie Hebdo
Tags:
tortues, CIA, John Brennan, États-Unis
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook