International
URL courte
Attaque au camion à Nice (120)
16163
S'abonner

Un permis de conduire au nom d'un Franco-Tunisien, une carte bancaire et un téléphone portable ont été retrouvés dans le camion, a-t-on appris de source policière. .

L'auteur de l'attentat commis jeudi soir à Nice est un Franco-tunisien âgé de 31 ans, a-t-on appris vendredi d'une source proche de l'enquête.

Selon cette source, l'homme, né en 1985, était connu des services de police mais pas des services de renseignements. La source contactée par l'AFP a également confirmé les affirmations communiquées à la presse par Christian Estrosi et Eric Ciotti.

​D'après les informations de Dominique Rizet, le conducteur du camion qui a fauché des dizaines de personnes était "connu de la police pour violences, usage d'armes, mais aucun fait en lien avec le terrorisme". Sa carte d'identité a par ailleurs été retrouvée dans le camion.

Selon la source policière le conducteur avait loué le camion il y a quelques jours. Le poids lourd blanc "a changé de trajet au moins une fois" durant sa course de deux kilomètres, a affirmé la source. "Il a clairement cherché à faire un maximum de victimes", a-t-elle estimé.

​Toujours selon Dominique Rizet, le Tunisien avait une arme, un pistolet de calibre 7.65, et plusieurs armes factices, dont des grenades factices. Il aurait tiré à plusieurs reprises avant d'être abattu. Le camion qui une fois son chauffeur abattu par la police présentait le pare-choc avant et la calandre arrachés, ainsi que le pare-brise criblé d'impacts de balles.

​​Le véhicule, qui a foncé dans la foule jeudi soir en pleines célébrations du 14-Juillet sur la Promenade des Anglais, a fait 84 morts, a déclaré le porte-parole du ministère Pierre-Henry Brandet à l'AFP. Des enfants figurent parmi les personnes tuées.

​Dix-huit blessés étaient toujours en état d'"urgence absolue" vendredi matin et on dénombre aussi "une cinquantaine de blessés légers" et 120 autres personnes "impliquées", choquées ou prises en charge par les secours, a-t-il ajouté.

Dossier:
Attaque au camion à Nice (120)

Lire aussi:

Ce propriétaire d’hôtel avait loué une chambre à Xavier Dupont de Ligonnès la première nuit de sa cavale
La première adjointe à la mairie de Marseille dément avoir participé à des dîners clandestins
Des médecins avouent avoir vacciné des moins de 55 ans à l’AstraZeneca malgré une recommandation contraire
Tags:
attentat, Nice, France
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook