International
URL courte
9036
S'abonner

Dans le sillage de l'attaque terroriste de Nice, Hillary Clinton s'est dit opposée à l'intervention terrestre de l'Otan contre les djihadistes de Daech.

La chaîne de télévision FoxNews a demandé à la candidate démocrate à l'élection présidentielle américaine si elle soutenait l'idée d'une opération au sol contre Daech en représailles à l'attentat de Nice.

"Je crois que ce n'est pas la voie la plus efficace. Aujourd'hui, nous regagnons le territoire envahi par les terroristes, nous resserrons l'étau autour d'eux grâce aux frappes aériennes, nous avons éliminé plusieurs de leurs chefs", a indiqué l'ex-secrétaire d’État américaine.

Toujours selon elle, une éventuelle intervention des forces américaines ou de l'Alliance atlantique en Syrie ou en Irak est un "rêve" pour Daech.

Drapeau de Daech
© Sputnik . Andrey Stenin
Jeudi soir, un camion a foncé dans la foule réunie pour le feu d'artifice du 14 Juillet sur la Promenade des Anglais, à Nice, faisant 84 morts et 18 blessés en urgence absolue. Le conducteur du véhicule a été abattu par la police.

L'attentat semble correspondre à l'application d'une stratégie prônée par le "ministre des attentats" de Daech, le Syrien Abou Mohammed Al-Adnani, qui appelle les "soldats du califat" à utiliser n'importe quelle arme disponible, dont les moyens de transport, contre les "infidèles".

Lire aussi:

Un journaliste britannique enlevé fait la propagande de Daech
Daech perfectionne son transfert de kamikazes en Europe
Obama appelle l'Otan à agir contre Daech, Moscou et le Brexit
Elle refuse de porter un masque, son interpellation dégénère - vidéo
Tags:
opération terrestre, intervention, lutte antiterroriste, élection présidentielle, attentat, OTAN, Etat islamique, Hillary Clinton, Syrie, Irak, États-Unis
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook