International
URL courte
Tentative de coup d'Etat militaire en Turquie (201)
75223
S'abonner

Les pays qui soutiennent l'opposant turc Fethullah Gülen seront considérés comme les ennemis de la Turquie.

Cette information a été diffusée par le premier ministre du pays Binali Yildirim.

"Le pays qui sera aux côtés de Fethullah Gülen n'est pas notre ami", a lancé M.Yildirim, sans citer nommément les Etats-Unis, alliés d'Ankara au sein de l'Otan.

"Ce pays mène une guerre cachée contre la Turquie. L'organisateur de ce coup d'Etat doit être puni", a-t-il ajouté.

Selon le président turc Recep Tayyip Erdogan, l'intellectuel Fethullah Gülen essaie de renverser le gouvernement turc. M.Erdogan a imputé aux activités de M.Gülen les protestations de 2013, l'écoute des conversations téléphoniques des dirigeants turcs et une campagne anticorruption retentissante en décembre 2013.

L'intellectuel musulman turc Fethullah Gülen (qui vit depuis 1999 en exil aux Etats-Unis) a, à son tour, rejeté les accusations. Son groupe, basé également aux Etats-Unis, a condamné la tentative de coup d'Etat.

Un groupe de militaires a entrepris le 15 juillet une tentative de putsch en Turquie. Des blindés ont été déployés dans les rues d'Ankara et d'Istanbul, des tirs et des explosions ont retenti dans les deux villes. Le président turc Erdogan a déclaré samedi que la tentative de coup d'Etat avait échoué. Selon le dernier bilan, on dénombre 161 tués et 1.440 blessés, sans compter les putschistes.


Dossier:
Tentative de coup d'Etat militaire en Turquie (201)

Lire aussi:

Tentative de coup d'état en Turquie: 1.563 militaires arrêtés
Tentative de putsch en Turquie: 90 morts, 1.154 blessés
Tentative de putsch en Turquie: ce qui s'est passé cette nuit
Tags:
premier ministre, ennemis, coup d'Etat, Binali Yildirim, Fethullah Gülen, Recep Tayyip Erdogan, Turquie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook