International
URL courte
Tentative de coup d'Etat militaire en Turquie (201)
18733
S'abonner

L'hélicoptère qui a permis à huit militaires putshistes d'essayer de se réfugier en Grèce après la tentative du coup d'Etat militaire avortée en Turquie, a été rendu par Athènes.

La Grèce a restitué à la Turquie l'hélicoptère Sikorski UH-60 Black Hawk utilisé par huit militaires turcs afin de quitter le pays après la tentative de putsch, annonce la chaîne télévisée grecque ERT.

Selon la chaîne, un deuxième hélicoptère turc a atterri  le 16 juillet dans la soirée à l'aéroport d'Alexandroupolis, les pilotes étant chargés de ramener le Black Hawk sur la base militaire turque de Gelibolu.

Auparavant, il a été annoncé que les huit putschistes ayant trouvé refuge en Grèce seraient extradés.

Selon le ministre turc des Affaires étrangères Mevlüt Cavusoglu, Athènes a déjà donné son feu vert.

"J'ai eu une conversation téléphonique avec le ministre grec des Affaires étrangères Nikos Kotzias. Il a dit que les huit putschistes en fuite seraient extradés vers la Turquie le plus vite possible", a écrit M. Cavusoglu sur son compte Twitter.


Un groupe de militaires a entrepris le 15 juillet une tentative de putsch en Turquie. Des blindés ont été déployés dans les rues d'Ankara et d'Istanbul, des tirs et des explosions ont retenti dans les deux villes. Le président turc Recep Tayyip Erdogan a déclaré samedi que la tentative de coup d'Etat avait échoué. Selon le dernier bilan, on dénombre 161 morts et 1.440 blessés, sans compter les putschistes.

Dossier:
Tentative de coup d'Etat militaire en Turquie (201)

Lire aussi:

Turquie: environ 3.000 juges limogés après la tentative de putsch
Le maire d’Ankara voit un lien entre l’avion russe et le putsch avorté
Combats sanglants dans l’Himalaya: «l’armée indienne ne fait vraiment pas le poids face à l’armée chinoise»
Ces 11 pays qui n’ont toujours pas de cas déclarés de coronavirus depuis le début de la pandémie
Tags:
Sikorsky UH-60 Black Hawk, hélicoptère d'attaque, ministère turc des Affaires étrangères, Mevlut Cavusoglu, Turquie, Grèce
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook