Ecoutez Radio Sputnik
    Alep

    Les djihadistes d'Alep encerclés par l'armée syrienne

    © Sputnik . Mikhail Voskresensky
    International
    URL courte
    111213

    L'armée syrienne a réussi à "assiéger totalement" les quartiers situés dans l’est d'Alep, tenus par les terroristes.

    L'armée syrienne soutenue par la milice locale a pris position sur la route de Castillo dans le nord d'Alep, libéré la zone industrielle du quartier Leramoun et pris le contrôle du centre de ce quartier, annonce une source au sein de la milice.

    "Le carrefour stratégique de Leramoun  est sous notre contrôle. Dans la nuit, nous avons réussi à reprendre le territoire de deux usines supplémentaires dans la zone industrielle. Les unités de l'armée ont pris position sur la route de Castillo", a indiqué la source.

    De cette manière, les djihadistes se trouvant dans les quartiers orientaux de la ville d'Alep ont été encerclés.

    Au début de l'année en cours, les forces gouvernementales ont coupé aux djihadistes les accès de la ville d'Azaz, située à la frontière syro-turque, la route de Castillo restait la seule et unique voie d'approvisionnement des terroristes occupant Alep. Suite aux intenses attaques menées depuis les airs, les extrémistes du Front al-Nosra ont essuyé des pertes considérables et ont été contraints de reculer, cédant leurs positions dans la zone de Castillo.

    Leurs complices concédant des pertes à l'extérieur de la ville, les groupes djihadistes, équipés d'armements lourds, ont lancé des offensives au centre d'Alep. Les troupes syriennes et celles du mouvement chiite libanais Hezbollah ont réussi à  contrer l'attaque. Se trouvant dans l'impasse, les commandos extrémistes ont donc pilonné les quartiers résidentiels de l'ouest d'Alep, détruisant une série d'immeubles et causant la mort de 12 civils.

    A l'heure actuelle, le centre d'Alep est contrôlé par les forces gouvernementales, mais les extrémistes continuent d'occuper ses périphéries. Lorsque l'armée parviendra à libérer entièrement la ville, près d'un million de déplacés pourront retourner à Alep, ce centre économique de la Syrie qui comptait 5 millions d'habitants avant le début de la guerre.

    Lire aussi:

    Bombardements d’Alep: Damas accuse l’Occident d’hypocrisie
    Autocratie vs démocratie en ruines: Alep avant et après la guerre
    Alep en paix, 25 000 chrétiens réintègrent leurs foyers
    Tags:
    djihadisme, armée gouvernementale syrienne, Alep, Syrie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik