Ecoutez Radio Sputnik
    Kiev

    A Kiev, le chef d'antenne de Transparency International agressé 3 fois en une nuit

    © AFP 2018 Sergei Supinsky
    International
    URL courte
    2120

    Le chef de la section ukrainienne de l'ONG Transparency International (TI), Andreï Maroussov, a subi trois agressions par des inconnus en l'espace d'une seule nuit et ce, en plein centre de Kiev.

    Dans la nuit de vendredi à samedi, à Podol, dans le centre de Kiev, un inconnu a arraché à Andreï Maroussov, chef de l'antenne ukrainienne de Transparency International (TI), son sac avec un ordinateur portable renfermant des documents de l'ONG.

    "Convoquée, une patrouille policière est arrivée, mais les agents n'ont pas réagi quand un autre délinquant a attaqué M.Maroussov sous leurs yeux, préférant tout simplement observer la scène", lit-on dans le communiqué de TI. 

    Enfin une troisième agression a été perpétrée samedi, tôt le matin, quand M.Maroussov revenait du commissariat. Cette fois, un individu a essayé de lui retirer l'appareil photo avec les clichés des agressions précédentes. 

    Selon le chef du bureau kiévien de TI, ces agressions constituent une "pression grossière" sur la section ukrainienne de l'ONG, vu son attitude anticorruption active et intransigeante.

    "Dernièrement, nous avons publié une déclaration critique condamnant le rétablissement à son poste du procureur militaire Konstantin Koulik que le Bureau national de lutte contre la corruption soupçonne d'enrichissement illicite. Pour beaucoup, notre organisation dérange", a estimé M.Maroussov. 

    Ayant pour principale vocation la lutte contre la corruption des gouvernements et des institutions gouvernementales à travers le monde, TI a été fondée à Berlin en 1993 par Peter Eigen, ancien directeur de la Banque mondiale (BM) pour l’Afrique de l’Ouest et de l’Est et l’Amérique latine.

    Lire aussi:

    Démission chez Transparency International après les Panama Papers
    Transparency International : la corruption en hausse dans le monde entier
    Transparency International: des méthodes opaques
    Tags:
    corruption, police, agression, ONG, Konstantin Koulik, Andreï Maroussov, Berlin, Kiev, Ukraine
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik