Ecoutez Radio Sputnik
    Attentats: les condoléances seraient-elles politisées?

    Attentats: les condoléances seraient-elles politisées?

    © Sputnik . Victorya Ivanova
    International
    URL courte
    6252

    Les déclarations politiques sont impuissantes face à Daech. Que ce soit dans le pays de Hollande, de Poutine, d’Obama ou d’Assad, la vie humaine a la même valeur.

    Plus de 80 morts et plus de 200 blessés. Cette fois, c'est à Nice que ça s'est passé. Un effrayant sentiment de déjà-vu. Ce nouvel attentat vient de rallonger la terrible liste des attaques qui ne cessent d'ensanglanter le monde. Le ciel au-dessus du Sinaï, Paris, Bruxelles, Orlando, Bagdad, Istanbul…

    La seule différence est que la réaction n'est pas toujours la même. Alors que les gens de toutes nationalités expriment leurs condoléances, la politique entre en jeu et une fois les moments les plus douloureux passés, les victimes sont reléguées au second plan par les médias. Les attaques terroristes se transforment donc en armes politiques, instrument idéal pour dénoncer la ligne politique de tel ou tel dirigeant.

    "La France est un pays islamophobe avec une politique étrangère extrêmement destructrice et ces terribles attaques y constituent une réponse", accuse notamment l'ancien journaliste d'Al Jazeera Roshan M. Salih, cité par The Washington Time.

    Mais alors que le monde est plongé en deuil, il n'y a en réalité qu'un seul coupable, celui qui a revendiqué l'attaque, et il conviendrait donc de s'unir devant cette menace.

    "La Russie sait ce qu'est la terreur et les menaces qu'elle crée pour nous tous", a déclaré Vladimir Poutine après l'attaque de Nice.

    Et pourtant, combien de fois la Russie a-t-elle entendu des accusations au lieu des condoléances après de telles attaques?

    "Le pouvoir russe a profité (des actions terroristes liées plus ou moins directement à la mouvance islamiste radicale, ndlr) pour accentuer la répression contre les indépendantistes tchétchènes ou contre les groupes radicaux dans d'autres républiques caucasiennes. Le Kremlin a même été soupçonné, indices concordants à l'appui, d'avoir organisé lui-même certains attentats pour justifier sa politique", a écrit par exemple le média français Slate au lendemain du crash du Sinaï, revendiqué par Daech.

    Le monde en deuil après l’attentat de Nice
    © REUTERS / Pascal Rossignol
    Un grand nombre de personnes meurent d'ailleurs régulièrement dans les attaques perpétrées en Irak ou en Syrie, la plupart étant elles aussi revendiquées par Daech, tout comme à Paris ou à Nice. Mais pourquoi les médias ne parlent alors que des failles politiques des dirigeants de ces pays et si peu des victimes?

    Devant cette terrible menace qu'est le terrorisme, essayons donc de rester humains, quels que soient nos opinions politiques. Car pendant que les ambitions politiques divisent le monde, Daech en profite pour faire couler le sang.

    Lire aussi:

    Attentat de Nice: deux nouvelles interpellations, un homme et une femme
    Attentat de Nice: "il semble" que le tueur "se soit radicalisé très rapidement"
    Une femme a accouché lors de l'attentat de Nice
    Le terroriste de Nice parlait de Daech ces derniers jours
    Daech revendique la tuerie de Nice
    Tags:
    condoléances, attentat, France, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik