International
URL courte
1219
S'abonner

Une unité spéciale de police, dans la capitale arménienne, se prépare à la prise d'assaut du commissariat occupé par des preneurs d'otages, les négociations avec ces derniers s'étant avérées stériles.

Les négociations avec les preneurs d'otages dans le commissariat de police à Erevan n'ont rien donné et une unité des forces spéciales se prépare à l'assaut pour libérer les personnes retenues par les criminels et neutraliser ces derniers, a annoncé à la presse le chef adjoint de la police arménienne Ounan Pogossian. 

"Les malfaiteurs réclament la libération de Jirair Sefilian, ce qui est impossible", a tranché M.Pogossian. 

Selon le Service national de sécurité (SNS) d'Arménie, des hommes armés se sont emparés dimanche d’un bâtiment de police à Erevan. Ils retiennent en otage plusieurs policiers et réclament la libération de Jirair Sefilian, un dirigeant de l'opposition et ancien commandant militaire arrêté en juin pour achat et recel d'armes. L'opposant reproche notamment au président arménien, Serge Sargsian, sa gestion du conflit entre pro-arméniens et forces azerbaïdjanaises dans le Haut-Karabakh. 

Le SNS a appris en amont qu'un policier a été tué et deux autres ont été blessés dans l'attaque lancée par les criminels. Deux des policiers retenus en otages avaient été libérés par les soldats des forces spéciales. 

Les forces spéciales arméniennes se préparent à l'assaut, mais l'ordre n'en est pas donné pour le moment. Les criminels menacent que si la police donne l'assaut, ils apporteront une "réponse appropriée". 

En dépit d'une confusion qui s'instaure de plus en plus dans la capitale arménienne, les autorités nient les rumeurs de coup d’Etat qui ont circulé sur les réseaux sociaux, en affirmant que l’Etat arménien continue à opérer normalement, et que la police continue à protéger l’ordre public et assurer la sécurité.

Lire aussi:

Arménie: des hommes armés prennent d'assaut un commissariat de la capitale
Haut-Karabakh: l'Arménie se déclare prête à accorder une aide militaire directe
Arménie: nouvelle manifestation au centre d’Erevan
«Impensable d'avancer»: la France passe l’éponge sur l’accord de libre-échange entre l’UE et l’Australie
Tags:
Arménie, Azerbaïdjan, Erevan, Haut-Karabakh, Serge Sargsian, Ounan Pogossian, Jirair Sefilian, police, otage, opposition, assaut
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook