International
URL courte
0 210
S'abonner

Le vice-premier ministre russe Arkadi Dvorkovitch a proposé d'étudier l'option de priver le Comité intergouvernemental d'aviation (MAK) du droit d'enquêter sur les incidents aériens.

Selon le journal Kommersant qui cite ses propres sources, M.Dvorkovitch a chargé le gouvernement russe d'examiner le transfert des fonctions du MAK concernant l'enquête sur les incidents aériens aux institutions russes.

Dans le même temps, la Russie pourrait sortir de l'accord relatif à l'aviation civile et à l'utilisation de l'espace aérien de 1991, ainsi que de celui règlementant le travail du MAK sur le territoire russe de 1995.

Toujours d'après le quotidien, la possibilité de transférer l'enquête sur les catastrophes aériennes au ministère russe de la Défense a été rejetée compte tenu des critères d'indépendance.

Créé en 1991, le Comité intergouvernemental d'aviation est l'autorité de contrôle de la Communauté des Etats indépendants (CEI) qui a son siège à Moscou. Il possède un bureau chargé des enquêtes sur les accidents et les incidents graves qui surviennent sur le territoire de la CEI, sans l'Ukraine.

Lire aussi:

Enquête sur le crash du MH17: Moscou pointe des falsifications
Kiev et Minsk pourraient rejoindre l'enquête sur le crash en Egypte
La Russie relance l'enquête sur le crash du vol MH17
Tags:
incident aérien, enquête, Comité interétatique de l'aviation (MAK), Communauté des Etats indépendants (CEI), Arkadi Dvorkovitch, Russie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook