Ecoutez Radio Sputnik
    Le président russe Vladimir Poutine

    Poutine: l'AMA doit présenter une information plus objective et plus complète

    © Sputnik . Mikhail Klimentiev
    International
    URL courte
    8615

    M. Poutine estime que l'agence mondiale antidopage doit présenter une information plus objective et plus complète en se basant sur des faits afin que les enquêteurs russes puissent la prendre en considération.

    Le président russe a annoncé lundi que les accusations à l'encontre des athlètes russes sont basées sur le témoignage d'une personne à la réputation scandaleuse. C'est pourquoi, selon lui, l'AMA doit présenter une information plus objective et plus complète au sujet de l'enquête envers les athlètes russes. 

    Cependant, les fonctionnaires nommés dans le rapport de l'Agence mondiale antidopage en tant qu'acteurs directs seront suspendus de leurs fonctions jusqu'à la fin de l'enquête, informe le communiqué du service de presse du Kremlin, citant le président russe Vladimir Poutine.

    "Les fonctionnaires cités dans le rapport de l'Agence en tant qu'acteurs directs seront suspendus de leurs fonctions jusqu'à la fin de l'enquête. Toutefois, afin de prendre une décision finale sur la culpabilité de ces responsables, nous  demandons à l'AMA de fournir des informations plus objectives, plus complètes, en se basant sur des faits pour que les enquêteurs russes puissent les prendre en considération", a déclaré M. Poutine dans un communiqué.

    Le document souligne que cette enquête, "sans aucun doute, sera menée à son terme" afin de révéler ce qui s'est réellement passé, car le dopage n'a pas sa place dans le sport.

    "Nous avons toujours clairement indiqué notre position: le dopage n'a pas sa place dans le sport. C'est une menace pour la santé et la vie des athlètes, le discrédit de la concurrence loyale. Nous améliorons systématiquement la législation nationale et coopérons ouvertement avec les organisations internationales et le Comité international olympique, nous nous acquittons strictement de nos obligations", a proclamé le numéro un russe.

    D'après M. Poutine c'est le seul moyen pour "préserver l'unité de la famille olympique, pour assurer le développement du sport mondial" et le rapprochement des cultures et des peuples.

    Dans le même temps, Vladimir Poutine a estimé que les événements récents, l'atmosphère turbulente autour des sports internationaux et du mouvement olympique, ne vont pas sans rappeler le début des années 1980.

    A l'époque, de nombreux pays occidentaux, en se référant à l'invasion soviétique de l'Afghanistan, avaient boycotté les Jeux olympiques de Moscou. Et quatre ans plus tard, l'Union soviétique, en ripostant, avait boycotté les JO de Los Angeles.

    "Aujourd'hui nous observons une récidive dangereuse d'ingérence de la politique dans le sport. Oui, cette forme d'ingérence a changé, mais le fond est le même: faire du sport un instrument de pression géopolitique, un outil pour former une image négative des pays et des peuples. Le mouvement olympique, qui joue un rôle énorme dans l'unification de l'humanité pourrait être scindé encore une fois", a souligné Vladimir Poutine.

    Lire aussi:

    Dopage: les athlètes russes interdits de Jeux olympiques
    ARD admet qu'elle ne croit pas aux déclarations sur le dopage en Russie
    Polémique sur le dopage: le meldonium capable d’améliorer les performances?
    "Il ne faut pas politiser le scandale de dopage"
    Tags:
    sport, enquête, politique, dopage, JO 1980 de Moscou, JO-2014 de Sotchi, Agence mondiale antidopage (AMA), Sotchi, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik