International
URL courte
0 06
S'abonner

Environ 50.000 enfants vivant dans le nord-est du Nigeria risquent de mourir de malnutrition, a déclaré le directeur régional de l'UNICEF pour l'Afrique occidentale et centrale, Manuel Fontaine.

Selon lui, près de 25% des enfants résidant dans l'Etat de Borno ont besoin de soins médicaux et d'un approvisionnement régulier en nourriture.

Auparavant, les Nations unies ont évalué à 2,5 millions le nombre de personnes touchées par la famine dans le nord-est du Nigeria. Toujours d'après l'Onu, 800.000 habitants des Etats de Borno et de Yobe sont en besoin urgent de nourriture.

En juin dernier, l'ONG Médecins sans frontières a rapporté que plus de 200 personnes avaient trouvé la mort dans la ville de Bama (Etat de Borno) au cours d'un mois après avoir dû quitter leurs domiciles pour fuir les attaques du groupe islamiste Boko Haram.

Lire aussi:

Les forces spéciales US bientôt de retour au Nigeria?
Six morts dans un attentat suicide contre une mosquée du Nord-Est du Nigeria
Nigeria: 21 morts dans l'attentat suicide visant une procession chiite
Violente agression d'un adolescent à Paris: une vidéo se propage sur la Toile
Tags:
faim, famine, personnes déplacées, enfants, terrorisme, Unicef (Fonds des Nations unies pour l'enfance), ONU, Boko Haram, Manuel Fontaine, Nigeria
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook