Ecoutez Radio Sputnik
    Recep Tayyip Erdogan

    Pourquoi Erdogan s’est-il adressé à son peuple à travers Facetime?

    © AP Photo / Burhan Ozbilici
    International
    URL courte
    1108

    Recep Tayyip Erdoğan a déclaré que s'il avait passé 10-15 minutes de plus dans la ville de Marmaris où il était au moment du coup d'État, il serait déjà mort ou capturé par les rebelles.

    Le président turc a raconté pourquoi, la nuit de l'émeute, il s'était adressé à son peuple par le biais de l'application pour smartphone Facetime.

    "Je voulais inviter les téléastes et les médias et m'adresser à toute la population turque par l'intermédiaire de la télévision, mais les gens ne pouvaient pas regarder la transmission des chaînes nationales (qui ont arrêté d'émettre — ndlr). Alors nous avons du passer au plan B: nous avons utilisé un smartphone et quelques chaînes télévisées privées", a déclaré le dirigeant turc à la chaîne CNN.

    M.Erdogan a également fait remarquer qu'au moment où le coup d'État commençait, lui et sa famille se trouvaient à la station balnéaire de Marmaris et que s'il avait passé 10-15 minutes de plus dans la ville, il serait déjà mort ou capturé par les rebelles.

    Vendredi soir, des militaires turcs ont tenté de perpétrer un coup d'État dans le pays. Après l'échec du putsch, les forces de l'ordre ont interpellé plus de 6.000 personnes, y compris des officiers généraux et des officiers supérieurs.

    Selon Ankara, la rébellion avortée a fait 290 morts, dont 190 civils et 100 putschistes, ainsi qu'au moins 1.400 blessés. Les autorités soupçonnent Fethullah Gülen, prêcheur islamique et opposant, résidant actuellement à Saylorsburg (Pennsylvanie, Etats-Unis), d'avoir organisé la tentative de coup d'Etat, mais ce dernier dément son implication.

    Lire aussi:

    Coup d’État en Turquie: le cinquième d'une longue série
    Un million de riyals pour le smartphone qui a permis d'avorter le coup d'État en Turquie
    "Les bombes à hydrogène en Turquie attendent que les malfaiteurs les utilisent"
    WikiLeaks publiera des documents sur le pouvoir politique en Turquie
    Tags:
    intervention, Recep Tayyip Erdogan, Turquie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik