Ecoutez Radio Sputnik
    Die Site Intelligence Group zeigt den Angreifer von Würzburg

    Attaque à la hache: Daech met en ligne une vidéo de l'agresseur proférant des menaces

    Screenshot/Site Intelligence Group
    International
    URL courte
    Menace terroriste en Europe (341)
    4199

    Lundi soir, un jeune Afghan armé d'une hache et d'un couteau a attaqué des passagers d'un train en Allemagne. Quelques heures après l'attaque, l'organisation extrémiste Etat islamique a revendiqué l'attentat.

    L'Etat islamique (Daech) a posté mardi sur la toile une vidéo montrant l'auteur de l'attaque perpétrée lundi en Allemagne. Dans l'enregistrement de 2.20 minutes, l'agresseur, présenté sous le nom de "Muhammad Riyad", promet de mener une attaque et lance des menaces à l'encontre des pays "infidèles".

    Armé d'un couteau, il promet de "venger la mort des hommes, des femmes et des enfants des pays musulmans".

    Sous-titrée en arabe, la vidéo en question a été diffusée par l'organe de propagande de Daech, l'agence de l'Etat islamique.

    Pour le moment il est impossible de vérifier si l'homme qui apparait dans la vidéo est le même individu qui a mené lundi une attaque à bord d'un train régional assurant la liaison entre les villes de Treuchtlingen et Wurtzbourg, en Bavière (Allemagne).

    Armé d'une hache et d'un couteau, le jeune demandeur d'asile afghan de 17 ans a attaqué des passagers du train. Il a ensuite été abattu par la police.
    On dénombre actuellement quatre blessés graves et un blessé léger. Quatorze personnes ont été traitées sur place pour choc psychologique.

    Dossier:
    Menace terroriste en Europe (341)

    Lire aussi:

    Allemagne: l'agresseur à la hache peignait des drapeaux de Daech chez lui
    En Allemagne, un homme blesse au moins 21 personnes dans un train
    L’attaquant de Hambourg connu comme «islamiste» et «mentalement instable»
    Tags:
    hache, attaque, train, Etat islamique, Wurtzbourg, Bavière, Allemagne
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik