International
URL courte
1312
S'abonner

Le gouverneur de l'Indiana Mike Pence, qui a formellement accepté mercredi l'investiture de candidat républicain à la vice-présidence pour l'élection de novembre, a critiqué la politique étrangère de l'administration démocrate.

Mike Pence, qui se définit comme "chrétien, conservateur et républicain, dans cet ordre", est très critique, par définition même,  à l'égard de la politique de l'administration démocrate. Notamment à l'égard de la Russie. 

"La politique étrangère de Hillary Clinton et de Barack Obama est un leadership depuis le banc arrière, un recul quant à la ligne rouge dans la politique, une simulation de redémarrage avec la Russie ainsi que la montée et la domination de Daech", a-t-il déclaré devant les délégués de la convention républicaine à Cleveland. 

Il a également accusé Hillary Clinton et Barack Obama d'un "accord catastrophique avec les mollahs radicaux en Iran". 

Au début du mandat présidentiel de Barack Obama, l'administration a proclamé la politique de redémarrage à l'égard de la Russie.  Cependant par la suite, les relations entre les deux pays se sont détériorées. En 2014, les Etats-Unis ont introduit des sanctions contre la Russie en raison des divergences sur l'Ukraine.  

Aux Etats-Unis, l'élection présidentielle aura lieu le 8 novembre prochain. Le candidat républicain Donald Trump devra affronter la démocrate Hillary Clinton.


Lire aussi:

Donald Trump choisit Mike Pence comme colistier
Trump frappe encore lors de la convention nationale du Parti républicain
Trump accuse Hillary Clinton d'avoir créé Daech
«J’ai fait une bêtise mais elle n’a pas souffert»: l’ex-compagnon de la femme tuée à Alençon se livre
Tags:
critiques, redémarrage, Convention du Parti républicain, Parti républicain des Etats-Unis, Donald Trump, Barack Obama, Hillary Clinton, Mike Pence, Cleveland, États-Unis
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook