Ecoutez Radio Sputnik
    Michael Fallon, ministre britannique de la Défense

    Le ministre britannique de la Défense se réjouit du Brexit

    © Flickr / UK Ministry of Defence
    International
    URL courte
    Référendum sur le Brexit et réactions (2016) (188)
    2272

    Le Brexit offre de nouvelles possibilités pour la mondernisation des forces armées d la Grande-Bretagne, selon Michael FAllon.

    La sortie de la Grande-Bretagne de l'Union européenne pourrait contribuer à moderniser les forces armées du pays, a déclaré le ministre britannique de la Défense Michael Fallon, cité par le portail Defense News.

    Selon le ministre, les innovations dans la Défense européenne accusent un retard de vingt à quarante ans sur les Etats-Unis, ce qui s'explique en partie par la réglementation de l'Agence européenne de défense. Après avoir quitté l'UE, Londres ne sera plus lié par ces règles, ce qui ouvrira de nouvelles opportunités pour le pays.

    "Aussi prenons-nous le Brexit comme une opportunité de voir d'un autre point de vue  les choses dans lesquelles l'Europe restait assez conservatrice et nous découvrons d'immenses possibilités pour les innovations dans ce domaine", a déclaré le ministre.

    Il a aussi espéré un renforcement de la coopération entre la Grande-Bretagne et les Etats-Unis dans le domaine du développement de technologies.

    Le 23 juin, les Britanniques se sont prononcés par référendum sur le maintien ou non du Royaume-Uni au sein de l'UE. Durant ce scrutin, 51,9% des britanniques ont voté pour la sortie de l'UE.

    Dossier:
    Référendum sur le Brexit et réactions (2016) (188)

    Lire aussi:

    Le nouveau ministre du Brexit annonce la date de sortie du Royaume-Uni de l'UE
    Le Royaume-Uni ne veut plus de migrants après le Brexit
    Quel sera l’impact du Brexit sur le renseignement britannique et européen?
    Un jeune homme tué au fusil-mitrailleur en pleine rue dans le centre de Paris – images
    Tags:
    ministère britannique de la Défense, Michael Fallon, Royaume-Uni
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik